Blé tendre : Tout pour protéger la production nationale !

Blé tendre : Tout pour protéger la production nationale !

Fixation du prix référentiel et relèvement des droits d’importation du blé tendre

La transparence est la clé même du commerce équitable! C’est dans cet esprit que le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime a établi le prix de référence pour la commercialisation de la production nationale de blé tendre au titre de la campagne agricole 2015-2016.

Ce prix est fixé à 270 DH/quintal, rendu moulin, pour une qualité standard. Aussi, en plus de l’établissement de ce prix référentiel, le gouvernement a mis en place une mesure visant le maintien de la prime de magasinage de 2 DH/quintal par quinzaine sur les achats déclarés par les organismes stockeurs et les coopératives, effectués entre le 15 juin et le 15 août 2016. Cette prime de magasinage sera servie jusqu’à fin octobre, avec un taux dégressif du stock primable de 20% par quinzaine. L’objectif en est d’assurer une bonne commercialisation de la production nationale de blé tendre de la récolte 2016 et permettre aux agriculteurs de tirer le meilleur profit de la récolte.

Dans le même sillage, le ministère a décidé de relever les droits d’importation à 65% au lieu de 30% sur le blé tendre importé durant la période allant du 15 juin au 15 août 2016. Ces droits devront assurer une protection convenable de la production nationale et favoriser ainsi le bon déroulement de la collecte de la production locale.

A ce titre, le ministère relève l’importante adhésion de tous les opérateurs de la filière céréalière, y compris les organismes stockeurs, les coopératives et les minoteries industrielles, aux efforts du gouvernement dans le cadre du Plan Maroc Vert pour le soutien du prix payé aux producteurs et pour faire profiter les agriculteurs au maximum de la récolte de cette année. A noter que la campagne agricole 2015-2016 s’est caractérisée par des conditions climatiques contraignantes engendrées par un retard des pluies, notamment en début de saison, ce qui a impacté négativement la production céréalière dans plusieurs régions. En ce sens, les premières estimations de la récolte prévoient une production des céréales d’automne de 33,5 millions de quintaux, dont 18,5 millions de quintaux de blé tendre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *