BMCE Bank deviendra BMCE Bank of Africa

BMCE Bank deviendra BMCE Bank of Africa

Décidément, BMCE Bank aura toujours le mot pour étonner et créer le buzz. C’est ainsi qu’après avoir publié des résultats record pour l’année 2014, le groupe a dévoilé son ambition de prendre en compte sa nouvelle dimension continentale en changeant prochainement de dénomination pour devenir «BMCE Bank of Africa».

«Nous avons considéré que le temps était venu de souligner la dimension continentale du Groupe BMCE Bank, de capitaliser sur cette marque puissante qu’est la Banque de l’Afrique et ce, en l’accolant à notre prestigieuse marque BMCE Bank. Je fais référence à la possibilité, une fois les modifications statutaires opérées par l’Assemblée générale extraordinaire, d’utiliser indifféremment l’abréviatif BMCE Bank ou celui, additionnel, de BMCE Bank of Africa», a souligné le président Othmane Benjelloun lors d’une rencontre avec la presse et les analystes financiers, tenue, lundi 23 mars à Casablanca. Une annonce de taille introduite par «Nao», le robot humanoïde de BMCE Bank.

Souvenez-vous, l’an dernier, «Nao» avait dansé sur le rythme de «Billy Jean» de Michael Jackson. Une danse qui avait ravi l’assistance lors de la conférence de présentation des résultats 2013 du groupe BMCE Bank. Cette année, Nao a été plus sérieux, il a dévoilé dans son petit mot introductif son ambition de prendre un jour la tête de BMCE Bank. «Merci Nao. Vous avez déjà bien travaillé! Quant à vos ambitions professionnelles d’être le Président Nao, nous en parlerons plus tard…», a commenté M. Benjelloun.

Pour sa part, Brahim Touimi Benjelloun, numéro deux de BMCE Bank, a annoncé que 2014 a été une année de résultats record pour la BMCE. Pour lui, «cet exercice s’est révélé être porteur de réalisations inédites dans l’histoire de BMCE Bank, depuis l’année de sa création en 1959 et de sa privatisation en 1995». Des résultats qui s’expliquent d’abord par les bonnes performances de la banque au Maroc.

«La maison-mère au Maroc a réalisé un bénéfice de 1,1 milliard de dirhams. Sa contribution aux bénéfices consolidés du groupe a été multipliée par deux en quatre ans et représente aujourd’hui plus de 52% du RNPG total du groupe», a expliqué M. Touimi Benjelloun.

Même embellie pour les activités à l’international. C’est ainsi que Bank of Africa a bouclé 2014 sur un produit net bancaire de 388 millions d’euros, en progression de 21% par rapport à 2013 et un bénéfice net qui explose de 56% dépassant désormais les 49 millions d’euros. Aussi, le groupe a noté pour la troisième année consécutive la contribution positive de la plateforme européenne sous l’ombrelle de BMCE International holding dans les résultats du Groupe à hauteur de 6% contre -1% en 2011.

Ainsi, BBI Londres a réalisé un résultat net en croissance de 104%, sous l’effet conjugué de la hausse de 12% du PnB et de la baisse de 26% des charges d’exploitation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *