BMCI : bonnes performances en 2005

En 2005, la BMCI (Banque marocaine pour le commerce et l’industrie) a confirmé la bonne tenue de ses performances en termes de développement, de résultats et de rentabilité. C’est ce qui ressort du rapport annuel de cette banque au titre de l’année 2005.
Malgré un environnement concurrentiel difficile, les filiales de la BMCI ont poursuivi leur développement en 2005 et ont contribué de manière significative aux résultats de la banque. Le produit net bancaire (PNB) de la BMCI a enregistré une croissance sensible de 11,3% pour atteindre 1,7 milliard de dirhams au 31 décembre 2005. Grâce à cette progression et à la bonne maîtrise des frais généraux, le résultat brut d’exploitation s’est établi à 990 millions de dirhams, soit une hausse de 23,8 % par rapport à 2004. Le montant net des provisions s’est pour sa part élevé à 219 millions de dirhams, soit une progression de 13,7% par rapport à l’année précédente.
Le résultat net de la BMCI a enregistré une progression de 30,8 % pour s’établir à 492,5 millions de dirhams en 2005. Le coefficient d’exploitation continue par ailleurs à s’améliorer en passant de 48,2% en 2004 à 45% en 2005.
En termes d’activités commerciales, l’année 2005 a vu l’ouverture de 16 nouveaux points de vente. A fin décembre, le réseau de la BMCI comptait 170 agences spécialisées par type de clientèle et plus de 40.000 comptes chèques ont été ouverts contre 35.000 en 2004, soit une progression de 15%.
Sur le segment de la clientèle des particuliers et des professionnels, la BMCI a poursuivi sa politique de développement basée sur l’ouverture, le recrutement d’une nouvelle clientèle et la fidélisation
de sa clientèle acquise notamment à travers l’élargissement de sa gamme de produits.
Grâce à une bonne performance en matière de nouvelle production en crédit habitat, les encours moyens ont évolué en 2005 de 21% par rapport à 2004.
Sur le segment des grandes entreprises et institutionnels, la stratégie poursuivie par la BMCI a été orientée principalement sur la consolidation de ses parts de marché. La BMCI a également financé des projets d’investissement d’envergure, notamment la construction de la nouvelle cimenterie Holcim à Settat. De plus, dans le cadre du rachat de 16% du capital de Maroc Telecom par Vivendi Universal, la BMCI a participé à hauteur de 11,6% au financement de l’opération avec un prêt de 700 millions de dirhams.
La BMCI a en outre renforcé sa présence sur le segment de la monétique en lançant la première gamme de cartes affaires au Maroc pour une gestion optimale et efficace des frais professionnels, mais aussi en maintenant sa position de précurseur en termes de solutions pour la gestion de la paie des salariés non – bancarisés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *