Boeing s’attend à dégager un bénéfice opérationnel en 2003

« Cette année, nous allons livrer environ 280 avions », a déclaré Randolph Baseler, numéro deux du marketing pour Boeing Commercial Airplanes, au cours d’une conférence de presse. Cet objectif est conforme aux dernières prévisions du groupe alors que le concurrent du géant américain, l’Européen Airbus, compte livrer environ 300 appareils. Si tel est le cas, Airbus détrônera Boeing pour devenir le premier fournisseur mondial d’avions civils, pour la première fois de son histoire. Randolph Baseler de Boeing a ajouté : « Notre objectif est de connaître le succès d’un point de vue financier. » Prié de dire si son groupe serait à même de dégager un bénéfice en 2003 avec un objectif de ventes réduit par rapport aux livraisons effectuées en 2001 et 2002, respectivement de 527 et 381 avions, Baseler a répondu : « Oui (…) du point de vue de l’opérationnel, il y aura un bénéfice. » Le groupe Boeing a enregistré au premier semestre une perte opérationnelle de 666 millions de dollars. La branche civile, Boeing Commercial Airplanes, a livré sur la période 186 nouveaux appareils, soit 34% de moins qu’au premier semestre 2002, et dégagé un bénéfice opérationnel de 313 millions de dollars. Selon le tableau que le groupe américain brosse du marché à venir, la demande mondiale pour les avions de ligne neufs devrait atteindre un total de 24.300 appareils sur les 20 prochaines années, 2003 comprise. « Sur les 20 années à venir, nous nous attendons à ce que le monde ait besoin de 1.900 milliards de dollars de nouveaux avions, ce qui correspond à 24.300 appareils », a poursuivi Baseler. Les prévisions de Boeing sont calculées à partir d’une hypothèse de croissance de 3,2% en moyenne dans le monde jusqu’en 2022, d’une croissance annuelle de 5,1% du trafic passager et de 6,4% par an pour le transport de fret. Avec ces prévisions, « la flotte totale va doubler sur les 20 prochaines années », a estimé le groupe. Baseler a répété que Boeing prévoyait de livrer l’an prochain entre 275 et 290 nouveaux appareils. « Nous nous attendons à ce qu’il n’y ait probablement pas de reprise de la production aéronautique avant 2005 », a-t-il dit, avant d’ajouter que Boeing s’attendait à voir l’ensemble du secteur renouer avec les bénéfice en 2004, et à une reprise des nouvelles commandes en 2004-2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *