Bologne-Casa :La ligne de l’avenir

Bologne-Casa :La ligne de l’avenir

Bologne est désormais à portée de Casablanca. Depuis le démarrage officiel de la desserte aérienne de la RAM, le 5 juillet dernier, le constat est le même : les deux vols partent de l’aéroport Mohammed V, lundi et samedi, sans escale, avec un bon taux de remplissage et reviennent pleins ; mais ils sont à peine suffisants pour une région qui renforce l’une des plus fortes communautés marocaines en Italie, qui produit 30% du PIB de ce pays et qui renferme tous les segments de clientèle : ethnique, affaires, touristes…etc. Mais passée la saison estivale qu’en sera-il ?
Car, le choix de la date d’ouverture de cette ligne, qui coïncide avec la saison de retour des MRE fait naturellement poser la question de la pérennité de cette desserte. Survivra-t-elle à l’hiver ?
La question a été posée lors du vol inaugural organisé le 10 juillet 2004, au profit d’une importante délégation italienne composée d’autorités de la ville, de Tours Opérateurs, de professionnels du tourisme et du voyage, de journalistes et de responsables de clubs de golf. Il ne s’agit pas, a tenu à préciser le staff de la compagnie, d’une liaison saisonnière, mais d’une desserte permanente appelée à passer d’une fréquence hebdomadaire de deux vols vols à quatre. C’est ce qu’a assuré aussi bien le représentant de la RAM en Italie que Benkirane, chargé du réseau moyen courrier de la compagnie et qui connaît bien le marché italien pour y avoir officié.
Le premier a détaillé les différentes actions de promotion qui accompagnent cette ouverture, à savoir la participation d’une centaine d’entreprises à l’événement, une campagne radio à partir de septembre sur toutes les stations de la région, un tournoi de foot avec les équipes africaines, une bonne manière d’amener les communautés africaines à connaître la nouvelle ligne programmée sur le hub Casablancais de manière à ce que les connexions sur l’Afrique puissent être assurées sans retard.
Quant au second, il s’est intéressé aux chiffres, à l’évolution de l’offre de la RAM, en augmentation de 24% sur l’Italie. «Cette ligne entre dans un plan de développement de la RAM qui s’est fixé une croissance annuelle de 10 à 15%, axée sur le renforcement du réseau sur des plates-formes importantes, l’ouverture des nouvelles lignes. L’accord bilatéral conclu entre les deux pays il y a cinq ans sur la concurrence a permis de décloisonner l’offre.
L’activité Charter en provenance d’Italie représente quant à elle plus de 20% du Charter global de la Compagnie nationale.
Les opérateurs touristiques auront à disposition 90 000 sièges dont 20 000 sur la région de Bologne, par excellence grenier des MRE et à elle seule, 30% du PIB du pays.
La RAM ne compte d’ailleurs pas en rester là. De nouvelles liaisons seront mises en place, comme l’axe Milan-Marrakech qui sera desservi trois fois par semaine.
En 2005, ce sera au tour de la Castagne d’être reliée au Maroc. Pour sa part, le délégué de l’ONMT sur place s’est réjoui du récent réveil de ce marché émetteur sur la destination Maroc. «Nous ne sommes plus les derniers de la classe, a dit le délégué de l’ONMT, en parlant de la croissance de 48% réalisée sur ce marché entre janvier et mai 2005 ». Sur le plan touristique, la nouvelle desserte Casablanca-Bologne permet une régionalisation du réseau italien, en créant une offre supplémentaire au départ des régions émettrices à fort potentiel, évitant ainsi la saturation et la dépendance des moyens aux seuls aéroports de Rome et de Milan.
Royal Air Maroc transporte près de 200 000 passagers par an à partir de l’Italie, dont la moitié sur les vols réguliers. Les nouvelles dessertes touristiques de point à point parmi lesquelles Agadir-Milan, Marrakech-Milan, Marrakech-Rome et Agadir-Rome sont à mettre dans le compte de la nouvelle stratégie d’accompagnement du Plan national de développement du tourisme. Royal Air Maroc prévoit l’ouverture prochaine de nouvelles dessertes au départ du sud de l’Italie (Point Catagne).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *