Bon cru pour Barid Al-Maghrib

Bon cru pour Barid Al-Maghrib

Entouré de ses principaux collaborateurs, Anas Alami a présenté à la presse mardi 30 mai 2006,  les principaux indicateurs de Barid Al Maghrib durant l’année 2005. «Ce sont plutôt les résultats de nos prédécesseurs dont nous soulignons les efforts que nous présentons aujourd’hui», a  tenu d’emblée à rappeler M. Alami, arrivé à la tête de l’institution postale en février dernier.
Durant l’année 2005, Barid Al Maghrib a connu une croissance de 3% de son chiffre d’affaires, évalué à 1,271 milliard de dirhams. Cette croissance qui tient compte d’une nouvelle base de calcul serait de 9% à présentation comparable. Dans la ventilation des chiffres par activité, la «Messagerie» apparaît comme le pôle prépondérant de Barid Al Maghrib, avec une part de 54% dans le chiffre d’affaires global et un taux de croissance de 3%. Cette branche a vu  en 2005 la création de deux centres de traitement du courrier et, entre autres,  l’extension du système électronique de suivi des envois.
En plein essor, les activités du service financier ( 45% du chiffre d’affaires global) ont bouclé l’exercice 2005 avec une forte croissance de 23,5%. Illustration de cette poussée, l’augmentation des GAB. Ainsi, 119 nouveaux guichets se sont ajoutés aux 281 existants, conférant au réseau de Barid Al Maghrib, la troisième position sur le marché marocain.
La grande nouveauté dans le pôle activités services financiers restera sans doute le lancement de la Bancassurance à fin octobre 2005. En deux mois, l’institution postale a enregistré 15 000 contrats, soit, précise M. Alami, quelque 4,5 millions de primes.
Indicateur de ces bonnes performances, la progression de 5,7% du produit d’exploitation (totalité des produits services financiers et courriers messagerie) de Poste Maroc. Outre le courrier messagerie et le pôle financier, les prestations à forte valeur ajoutée ont représentée 1% des activités de l’institution en 2005. L’élargissement du réseau, déjà caractérisé par une forte capillarité, s’est poursuivi en 2005 avec l’incorporation de 20 nouveaux points de contact.
De même, l’exercice écoulé a vu la conclusion de plusieurs partenariats entre Barid Al Maghrib et diverses institutions. Cas de la convention avec la Trésorerie générale pour la mise en œuvre des synergies communes pour moderniser et améliorer la qualité de service. Cas aussi de l’accord-cadre avec Attijariwafa bank pour les activités courrier hybride, messagerie, assurance, crédit à la consommation, intermédiation boursière et services à valeur ajoutée. Un partenariat a été aussi signé avec Wafa Assurance pour la conception et la commercialisation de produits de prévoyance, d’épargne et de retraite pour les clients de Barid Al Maghrib. D’autres accords ont été conclus avec Maroc Telecoms (téléphonie sur IP), Mondial Assistance (mise en place d’une offre de produits d’assistances spécifique) et Crédit Agricole (renforcement de synergie).
Sur l’international, l’institution postale marocaine a signé un accord avec la Poste française et la Poste Portugaise. Il s’agit sur le premier cas, de permettre la commercialisation au Maroc des produits du groupe français et la définition des produits financiers qui pourraient être distribués en France auprès des MRE. Avec la Poste portugaise, l’accord vise à développer le service EMS (Express Mail Service), et échanges de colis et les services financiers, notamment le transfert d’argent. Avec Anas Alami, l’institution postale marocaine poursuivra en 2006 le chemin de sa modernisation.


 Vous avez dit courrier hybride ?

Doté de la plus récente technologie en logiciel de production de courrier, Barid Al Maghrib a la capacité de traiter les envois les plus complexes. Les solutions Courrier Hybride offrent l’accès à un guichet unique pour l’impression et la distribution du courrier de gestion ou publicitaire. L’institution prend en charge toutes les étapes de production et de distribution grâce à une solution unique et intégrée comportant plusieurs processus et garantissant des mesures de sécurité rigoureuse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *