Bonne activité des services marchands non financiers à fin septembre

Bonne activité des services marchands non financiers à fin septembre

Le HCP livre son enquête de conjoncture au troisième trimestre

Les entreprises opérant dans les services marchands non financiers semblent avoir passé un bon trimestre. C’est du moins ce qu’ont confié 60% des patrons au Haut-Commissariat au Plan. Interrogés sur l’évolution de leur activité à fin septembre 2016, les chefs d’entreprises ont confirmé une hausse au moment où 18% autres ont observé un ralentissement de leur activité.

Se référant à l’enquête de conjoncture du HCP,  «l’amélioration relevée aurait résulté de la hausse de l’activité enregistrée au niveau des branches des télécommunications et des transports aériens, alors que la baisse aurait été principalement enregistrée au niveau des services de publicité et études de marché».  Le département d’Ahmed Lahlimi fait également observer que l’amélioration de l’activité globale des services marchands non financiers aurait été, au troisième trimestre de l’année, accompagnée par une progression des prestations à l’étranger. A cet effet, 75% des chefs d’entreprises ont jugé leurs carnets de commandes d’un niveau normal. Presque la même proportion des professionnels interrogés (72%) a relevé une stagnation des chefs d’entreprises. S’agissant du taux d’utilisation de la capacité des prestations, l’enquête du HCP indique qu’elle s’est établie au troisième trimestre de l’année à 79%.  En revanche, les appréciations des commerçants de gros n’étaient pas au même niveau que celles des marchands non financiers. Environ 40% des patrons ont indiqué que les ventes du secteur sur le marché local auraient connu une régression sur la période allant entre juin à septembre 2016. Seuls 30% confirment le contraire. Le déclin des ventes serait dû à la baisse des ventes dans les autres commerces de gros spécialisés, conjugué à la hausse des ventes enregistrée dans le commerce de gros de produits alimentaires et de boissons, et du commerce de gros d’autres équipements industriels. De même, 62% des grossistes ont affirmé que les stocks de marchandises ont été à un niveau normal. 11% des patrons interrogés ont jugé, quant à eux, le niveau de leurs stocks à un niveau supérieur à la normale.  S’agissant de l’employabilité du secteur, une grande majorité des grossistes (82%) ont observé à ce propos une stabilité.

A court terme, les grossistes s’attendent à un quatrième trimestre relativement meilleur. 43% d’entre eux anticipent une hausse du volume global des ventes à fin décembre tandis que 19% prévoient une baisse.  «L’amélioration est prévue principalement au niveau des activités des autres commerces de gros spécialisés et du commerce de gros d’autres équipements industriels», relève-t-on du HCP.

Les perspectives sont également positives en termes d’emploi. Une hausse d’effectifs est attendue par 31% des chefs d’entreprises. Les commandes à passer pour la fin de l’année seraient, quant à elles, d’un niveau normal pour 75% des patrons interrogés. Les anticipations des chefs d’entreprises opérant dans le secteur des services marchands non financiers sont également optimistes. 35% d’entre eux tablent sur une hausse de l’activité globale au quatrième trimestre, notamment dans l’activité des «Transports aériens» et de l’«Entreposage et services auxiliaires des transports». En outre,  63% des patrons des entreprises anticipent une stabilité de la demande prévue pour la fin de l’année au moment où  72% d’autres anticipent une stagnation des effectifs de l’emploi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *