Bonne performance pour la banque centrale populaire

Bonne performance pour la banque centrale populaire

«Les résultats financiers enregistrés par la BCP à fin juin 2013 démontrent une performance portée par une croissance organique renforcée et une politique de développement externe efficiente». C’est ce que vient de confier Mohammed Benchaâboun, président-directeur général de la Banque centrale populaire, lors d’un point de presse tenu mardi 17 septembre, à Casablanca, en vue d’annoncer les résultats financiers du groupe bancaire. Ainsi, le rythme d’activité de la Banque centrale populaire va crescendo, et ce en dépit de la stagnation économique observée.

La bonne performance semestrielle du groupe confirme la pertinence des choix engagés par les équipes de Mohammed Benchaâboun. Une motivation qui pousse la BCP à renforcer sa marge de provision. Une nouvelle décision vient d’être prise. Le groupe décide donc de verser 1 milliard de dirhams supplémentaire en guise de provisions de risques généraux les élevant ainsi à 2,1 milliards de dirhams suffisants pour la couverture, si nécessaire, de 3,3 milliards de dirhams de créances en souffrance.

Les comptes arrêtés aux six premiers mois de l’année ont en effet affiché une croissance soutenue des activités de la Banque financement et d’investissement de la Banque populaire ainsi que du maintien de la dynamique commerciale de l’activité Retail. Le facteur clé de l’exercice semestriel est également la contribution positive du Groupe ABI (Atlantic business international) , un récent holding issu du partenariat entre le Groupe Banque Atlantique et le Groupe Banque populaire. A cet égard, le produit net bancaire s’est amélioré de 16,7%, s’élevant à 6,5 milliards de dirhams. De ce total, l’ABI contribue à hauteur de 11%.

«Le Groupe ABI s’est en effet démarqué par son activité en progression prononcée, ainsi que sa meilleure qualité de risque et son efficacité opérationnelle continue», selon Mohammed Benchaâboun. Et d’ajouter que «les crédits de la clientèle de l’ABI ont connu une amélioration de 18% au premier semestre au moment où son PNB a bondi de 16% sur une année glissante». Par ailleurs, le résultat brut d’exploitation de la BCP a grimpé de 9,2% pour atteindre une valeur de 3,4 milliards de dirhams au titre du premier semestre. Ce résultat confirme, selon M. Benchaâboun, le potentiel du business model du groupe en termes de création de valeur et de maîtrise de charge.

Par ailleurs, le résultat net consolidé s’est chiffré à 1,7 milliard de dirhams, en progression de 5,7 % au premier semestre de l’exercice en cours. Les six premiers mois de l’année se sont distingués, en outre, par une bonne collecte de dépôts. Au niveau des particuliers, la BCP a réalisé une collecte de 3,6 milliards de dirhams, soit 42% de l’additionnel du secteur bancaire. De même, les dépôts des Marocains du monde ont atteint les 75,2 milliards de dirhams, en hausse de 52,5 de part de marché, consolidant ainsi la position de la BCP sur le marché des Marocains du monde. Sous un autre volet, la BCP a procédé à la distribution additionnelle de 5,4 milliards de dirhams de crédits à l’économie améliorant la part de marché du groupe de 51 points de base, à 24,5 %. Sur le marché des particuliers, la BCP a atteint un encours de crédits de 52 milliards de dirhams, en hausse de 3,5 % et une part de marché de 25,5 %.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *