Bonne stabilité économique au Maroc, selon le FMI

La balance des comptes courants est devenue excédentaire depuis 2001, tandis que les réserves extérieures se sont davantage accrues, indique le Conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI).
Les réformes structurelles ont gagné en dynamisme durant ces dernières années, souligne le FMI dans sa présentation économique et financière du Royaume, publié mercredi à Washington, dans le cadre des consultations pour 2004 au titre de l’article IV, notant que des efforts sont déployés pour l’amélioration des conditions sociales.
D’importantes entreprises d’Etat ont été privatisées et d’autres entreprises publiques sont en train d’être restructurées et d’être préparées à la privatisation, ajoute le document, relevant que la libéralisation du commerce s’est effectuée conformément au calendrier de l’accord d’association avec L’Union Européenne, principal partenaire commercial du Maroc, et de nouveaux accords commerciaux ont été conclus avec les Etats-Unis, la Tunisie, l’Egypte et la Jordanie. Le rapport indique par ailleurs qu’un nouveau Code du travail a été approuvé et il devrait en même temps améliorer les relations avec le monde du travail et stimuler l’investissement. Des mesures importantes ont également été prises pour la réforme du système financier.
Parmi les efforts déployés pour la lutte contre la pauvreté , la construction de logements à coût accessible au profit de la population à bas revenu et l’adoption d’un Code de la famille renforçant les droits de la population féminine, indique le rapport, estimant que l’impact de ces réformes devrait se faire sentir à long terme mais les fondamentaux macro-économiques sont demeurés solides en 2003.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *