Bonne tenue des entreprises marocaines à participation étrangère en 2000

Au cours de l’année 2000, les entreprises marocaines à participation étrangère opérant dans le domaine des industries de transformation ont contribué pour plus de 53 milliards de DH et pour une valeur ajoutée de près de 22 milliards de DH, soit 35% de la production industrielle globale et 40% du PIB industriel.
C’est du moins ce qui ressort d’une enquête réalisée au courant du mois de décembre 2001 par le ministère de l’Industrie, de Commerce, de l’Energie et des Mines.
Le département indique que ces structures ont participé à hauteur de 41% des exportations industrielles. Elles emploient un effectif global de près de 166000 personnes, soit 34% de l’effectif total national. Le tiers de ces entreprises, soit 35%, ajoute l’étude, opèrent dans le domaine du textile et cuir, exportent 35% de leurs exportations totales et emploient 40%de l’effectif employé dans ces unités, mais ne contribuent qu’à hauteur de 15% à la production et de 16% à la valeur ajoutée. Par contre, le secteur chimique et parachimique, où les investissements étrangers sont plus présents, réalise 38% de la production, 52% de l’investissement et 40% du PIB total des entreprises étrangères.
L’étude constate par ailleurs, qu’à part l’emploi qui a régressé de 3% par rapport à 1999, toutes les autres variables, à savoir la production, les exportations, l’investissement et la valeur ajoutée ont enregistré des taux de croissance respectivement de 3%, 18%, 16% et 8%.
S’agissant de la structure du capital étranger investi dans le secteur manufacturier, l’étude relève une grande concentration des investisseurs de trois pays européens qui accaparent à eux seuls 60% de la valeur totale de ce capital : la France 35%, la Suisse 14% et l’Espagne 11%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *