Bonnes nouvelles au bout du fil

Bonnes nouvelles au bout du fil

Le marché marocain de la téléphonie mobile et fixe continue lentement mais sûrement sa croissance. Les derniers chiffres publiés par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, relatifs à l’évolution de la pénétration des réseaux téléphoniques le prouvent. Sur le segment du mobile, la croissance reste soutenue.
L’ANRT recense ainsi près de 7,55 millions abonnés au mobile à la fin du 1er trimestre 2004, soit une croissance nette trimestrielle de 186.741. Bémol cependant, le rythme de croissance net du parc accuse un léger recul par rapport à la tendance des trimestres précédents, et se situe à 2,54% à la fin du 1er trimestre 2004. Le taux de pénétration de la téléphonie mobile, lui, poursuit également sa croissance pour se situer au 31 mars 2004 à 25,48%, soit une hausse de 0,63% par rapport à la fin de l’année 2003. Au niveau de la ventilation de l’offre par type d’abonnement, le marché marocain de la téléphonie mobile reste largement dominé par le parc prépayé : plus de 7,1 millions d’abonnés prépayés contre de 411.000 abonnés postpayés.
En termes de parts de marché, l’opérateur historique se taille toujours la part du lion avec 70,39% du marché global contre 29,61% pour le second opérateur. À noter que le mois de mars 2004 a constitué une période à forte croissance pour les deux opérateurs nationaux, puisque la croissance mensuelle nette totale s’est située durant ce mois à 138.908 abonnés contre seulement 12.079 et 35.754 abonnés, respectivement pendant les mois de janvier et de février. Malgré une légère tendance à la baisse, la part relative du parc prépayé dans le parc global reste prédominate et se situait à la fin du premier trimestre 2004 à 94,55%. À l’opposé, et malgré une tendance à la hausse, la part du postpayé dans le parc total reste assez faible et ne dépasse guère 5,45% à la fin du premier trimestre 2004. Concernant le fixe, et suite à une période de régression, sur la période 2001-2002, il a renoué avec la croissance à partir du début de l’année 2003.
Au cours du premier trimestre de l’année 2004, la tendance à la relance du parc fixe a été confirmée avec un taux de croissance de 2,87%, ce qui a porté le parc global à 1,254 million, soit 34 000 abonnés de plus durant le premier trimestre de l’année.
La croissance enregistrée par l’ensemble des segments de la téléphonie fixe s’est répercutée positivement sur le taux de pénétration global, qui est passé à 4,23% au terme du premier trimestre de l’année 2004.
Le nombre d’abonnés au téléphone fixe a enregistré une croissance de 31.000 abonnés durant le premier trimestre 2004.
Fait marquant, le parc des publiphones a continué son extension particulièrement avec la nouvelle politique de déploiement massif des publiphones prônée par IAM.
La croissance annuelle nette s’est située à 15,64%, soit 12 857 publiphones installés depuis le premier trimestre de l’année 2003. Mais les performances affichées sur le segment de la téléphonie contraste avec l’affaiblissement du secteur de la transmission des données. Si une bonne partie des services continue de progresser à des rythmes très faibles, les services Maghripac, accès de base Marnis et les LL internationales continuent de chuter.
Ainsi, et sur une année d’activité, la régression du parc de transmission des données a porté sur 157 abonnements Maghripac, 445 accès de base Marnis et 14 LL internationales. La croissance trimestrielle nette du parc global transmission de données, au bout du premier trimestre de l’année 2004, s’est située à -839, soit une régression de 3,9%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *