Bonnes Performances de la CDG

Bonnes Performances de la CDG

Le joyaux des institutions nationales se porte bien. Les 564 millions de DH de bénéfices nets réalisés en 2003 le prouvent. La direction de la CDG explique cette performance par la bonne évolution du produit net Bancaire (PNB) qui a atteint près de 1,078 milliard de dirhams en 2003 contre 968,35 millions de DH en 2002, correspondant à une hausse de 11,4 %. Ce résultat a agi positivement sur le total bilan de l’organisme qui s’est accru de 4,7 % pour dépasser 43 milliards de dirhams.
Même tendance à la hausse au niveau des dépôts collectés qui ont progressé de 2,2 % pour s’élever à près de 38 milliards de dirhams. Cette hausse a été enregistrée principalement au niveau des dépôts stables (CNSS, CEN…etc) qui ont enregistré une augmentation de 4,6 %, celle-ci a atteint 27,86 milliards de DH, en augmentation de 4,6 % par rapport à 2002, tandis que les autres dépôts se sont élevés à 9,89 milliards de DH, en baisse de 25,7%.
La structure des dépôts demeure marquée par la prédominance des deux principaux clients, à savoir la CNSS et la CEN, dont la part a atteint 62,5 % contre 60,9 % au terme de l’année 2002, alors que le reste des dépôts (37,5 %) est réparti entre les Fonds du travail (8,2 %), les secrétaires greffiers (6,7 %) et les autres déposants (22,6 %). Concernant les activités de la Caisse, la CDG a porté sa part à 30 % sur le marché primaire et à 17 % sur le marché secondaire. À signaler que le portefeuille obligataire détenu par la CDG est de près de 60 milliards de dirhams, dont 96 % sont des titres émis ou garantis par l’Etat et que le portefeuille actions est de 7,2 milliards de dirhams.
Pour ce qui est de la valeur comptable du portefeuille obligataire de la Caisse, elle s’est élevée à 28,3 milliards de DH au 31 décembre 2003, dont les titres émis ou garantis par l’Etat en représentent environ 94 %, alors que les portefeuilles gérés du RCAR et de la CNRA se sont élevés à 31,5 milliards de DH, en hausse de 26 % par rapport à 2002.
Le portefeuille en actions de la CDG s’est établi, quant à lui, à 6,13 milliards de dirhams en quasi-stabilité par rapport à 2002. Concernant les ressources globales de la CDG et les organismes qu’elle gère, celles-ci se sont élevées, fin 2003, à environ 80 milliards de dirhams, dont près de 20 % sous forme d’avoirs de la CNSS et la moitié provenant de la CNRA/RCAR (Caisse nationale de retraites et d’assurances/ Régime collectif d’allocation de retraites). À cette date, le chiffre d’affaires de la CNRA, toutes activités confondues, a atteint près de 409 millions de DH, en hausse de 45 %. Pour sa part, le RCAR a procédé en 2003 à l’absorption de la Caisse interne de retraites de la Régie des Tabacs pour un montant total de transferts de 3,43 milliards de DH.
Sur le même registre, le RCAR a conclu une convention avec l’ODEP (Office d’Exploitation des Ports) et une autre avec la Lydec concernant l’absorption de leurs Caisses internes de retraites à partir de janvier 2004, qui comptent 6.760 personnes dont 3.440 en activité pour l’ODEP et 5.000 agents dont 3.200 actifs pour la Lydec. Enfin, les activités immobilières de la CDG ont été marquées, durant l’année dernière par la poursuite de la réalisation d’une cinquantaine de projets d’une consistance globale de 11.400 logements, 5.100 lots et plusieurs plateaux de bureaux d’environ 167.000 m2.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *