Borac, la classe impitoyable

La Fulgura à désormais une soeur : Borac. Son concepteur n’est autre que Abdeslam Laraki, un jeune Marocain passionné de l’automobile. Après avoir suivi une longue formation dans plusieurs grandes écoles de style et de dessin d’automobile, Abdeslam Laraki crée en 1998, le bureau de style «Laraki Conceptors».
Objectif : l’élaboration de projets et d’études de design en tout genre. L’entreprise dispose à cet effet d’un grand atelier et d’une manufacture dotée des dernières techniques de production. L’atelier comprend également un staff d’artisans et de techniciens hautement qualifiés. Parallèlement, Laraki s’engage dans la démarche de production et de commercialisation de la Fulgura, puis de la nouvelle née Borac. Signe de reconnaissance, sa première oeuvre Fulgura lui a valu une haute distinction de SM le Roi Mohamed VI. Et pour cause. Déjà présentée au Salon de Genève 2002, puis au Salon de l’automobile d’Abou Dhabi, Fulgura est une grande GT à moteur central arrière qui s’impose comme l’un des plus grands modèles de beauté. Son intérieur se marie délicatement avec son style extérieur, et reconduit avec fidélité son traité particulier axé sur le thème «fait main». L’habitacle arbore un dessin futuriste qui plonge les occupants dans une ambiance très High-tech, où seuls les matériaux les plus nobles sont acceptés. La planche de bord est en effet traversée par un gros tube en aluminium qui s’inscrit en parfaite harmonie avec l’aspect «sport et haut de gamme» de la voiture. Aujourd’hui, sa soeur Borac révèle désormais une autre démonstration de la finesse du coup de rayon du concepteur. Imposante et majestueuse, Borac souligne l’élégance de sa prestance par des lignes douces qui courent le long de sa silhouette. Profil élancé, arrière coupé net et passages de roues bien marqués. A la différence de la Fulgura, Borac revient à la structure du moteur avant. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle abandonne l’esprit sportif propre à la marque. Côté motorisation, Borac est à couper le souffle: dotée d’un moteur central arrière, son châssis est réalisé en aluminium, offrant une rigidité optimale pour un poids très réduit. Le moteur, un gros V8 allemand à compresseur de 5,5 litres de cylindrée, fort d’une puissance de 500 ch pour un couple de 730 Nm est disponible à partir de 2400 tr/mn. En plus de sa grande cylindrée et sa technique très moderne, le moteur bénéficie d’une suralimentation par compresseur.
Ce qui lui offre une disponibilité à tous les régimes garante de reprises foudroyantes mais aussi un velouté d’utilisation exceptionnel. Cela se ressent dans toutes les conditions d’usage, surtout que le poids réduit de la voiture améliore ses facultés d’agilité et lui confère une souplesse remarquable. Seul inconnu pour le moment : son prix. À deviner…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *