Boujdour: C’est parti pour le programme d’aménagement hydro-agricole de 1.000 ha

Boujdour: C’est parti pour le programme d’aménagement hydro-agricole de 1.000 ha

La Direction régionale de l’agriculture de Laâyoune-Sakia El Hamra vient de lancer un appel d’offres relatif à l’étude du programme d’aménagement hydro-agricole de 1.000 ha pour le développement des filières maraîchères et laitières dans la commune rurale de Jraifia, province de Boujdour.

Le marché objet de l’appel d’offres dont le coût est de 3,3 millions DH portera, entre autres, sur l’étude de préfaisabilité, l’avant-projet sommaire, l’avant-projet détaillé et le projet d’exécution. La date de l’ouverture des plis est fixée au lundi 6 juin prochain.

Ce projet fait partie du nouveau modèle de développement des provinces du Sud pour la création d’une croissance créatrice d’emplois et de richesses articulée autour des produits de plusieurs secteurs, dont celui de l’agriculture. Dans ce sens, ce nouveau programme prévoit l’augmentation de la production agricole pour atteindre plus de 1.750 tonnes de lait, 600 tonnes de viandes rouges et 50.000 tonnes de maraîchage, ainsi que la création de 765 nouveaux emplois permanents. Il s’assigne également pour objectifs de valoriser les eaux d’irrigation, améliorer le revenu des agriculteurs, et créer une valeur agricole ajoutée de 115 millions de dirhams.

L’aménagement prévu consiste dans le creusement et l’équipement de forages profonds, la construction des bassins de refroidissement de l’eau, d’une station de filtration et de dessalement, et d’une clôture autour du périmètre afin de réduire l’effet du vent et atténuer l’ensablement, ainsi que l’aménagement d’un réseau d’assainissement et de pistes, et l’équipement interne des parcelles en goutte-à-goutte. Il portera aussi sur la mise en place d’une exploitation modèle des vaches,  et de deux unités de valorisation de lait de vache et de traite, et d’un centre d’insémination artificielle, ainsi que l’installation de panneaux solaires et de serres pour cultures maraîchères (tomate, melon), et la mise en place d’une station de conditionnement.

A noter que le périmètre Jrifia est situé à environ 160 km au sud-est de la ville de Boujdour, il est localisé à l’Est de Oued Laguehiwaniya et au Nord-Ouest de Oued N’aimiya. Le périmètre s’étend sur une grande superficie qui dépasse les 5.000 ha, sous forme de dépression naturelle appelée localement «Grarats» creusée dans le plateau. Il est constitué d’une cuvette plus ou moins à l’abri des vents, où pousse une végétation naturelle favorisée par la présence d’un sol moins hostile que celui situé en hauteur. Cette région bénéficie d’une avance de 2 à 3 semaines sur le calendrier de production maraîchère par rapport à celle de la région du Souss, ce qui lui confère un avantage compétitif important.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *