Bourse : Baisse limitée

Les deux indices du marché boursier casablancais ont clôturé la semaine dernière au rouge. Après deux semaines consécutives de hausse, le MASI, indice représentatif de toutes les valeurs de la côte, a terminé en baisse à un niveau de 3625,41 points. Sa contre-performance annuelle, évoluant en yoyo depuis le début de l’année, repasse ainsi en dessous du palier des -4 % à –4,07 %.
Parallèlement, le MADEX, baromètre des valeurs traitant en continu, réalise, pour sa part, une perte plus accentuée de 0,66 % à 2754,83 points. Sa contre-performance annuelle s’établit de ce fait à 7,03%. Il apparaît que les contre-performances des valeurs traitant en continu tirent le marché vers le bas. Six parmi les dix valeurs du MADEX ont clôturé la semaine du 08 au 15 mars sur des bémols : Bmce (-3,46%), Bcm (-3,26%), Wafa Assurance (-0,51%), Samir (-0,42%), Managem (-0,2%) et Wafabank (0,14%).
Comparativement à la semaine du 01 au 08 mars, la capitalisation boursière se maintient juste au-dessus du seuil psychologique des 100 milliards de dirhams à 100,4 milliards de dirhams. Par ailleurs, la place de Casablanca est toujours peu animée. Les échanges de la semaine ne se sont accrus que de 4,7%, passant de 141 millions de dirhams à près de 148 millions de dirhams pour une moyenne quotidienne des transactions de quelques 24 millions de dirhams. La répartition a été en faveur du Marché Centrale qui a monopolisé près de 92% des transactions. Drainant un volume de 136,68 millions de dirhams, le Marché Central doit son animation essentiellement aux actions : Bmce (35,40 millions de dirhams), ONA (13,56 millions de dirhams), Sonasid (10,83 millions de dirhams), Samir (10,23 millions de dirhams), SNI (9,56%) et Wafabank (8,45 millions de dirhams). Avec un volume d’échange de 11,32 millions de dirhams, le Marché de Blocs doit, pour sa part, son chiffre d’affaires à l’unique opération effectuée sur la valeur Samir pour 11800 titres échangés à un cours unitaire de 480 dirhams.
La rumeur qui circule actuellement dans les couloirs des salles de marchés des sociétés de bourse consiste en la prochaine augmentation de capital par incorporation des réserves par la compagnie Samir. Notons, enfin, qu’en ce 18 mars 2002, le marché boursier de Casablanca continue toujours d’afficher de bons fondamentaux : un PER 2002E de 10,7 pour un rendement moyen de 4,2%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *