Bourse : BMCE Capital : Lesieur Cristal, une action à vendre

Avis aux détenteurs des actions Lesieur Cristal. Les analystes de la BMCE Capital ont émis la recommandation de «vendre».
En fait, ces analystes, qui avaient préalablement coché la recommandation d’«alléger» en avril dernier, viennent de la faire basculer dans la colonne de la vente en raison de la baisse constatée au niveau de la capacité bénéficiaire consolidée.
En guise d’argumentaire, ceux-ci s’appuient sur la dégringolade enregistrée sur le secteur oléicole, essentiellement due à une campagne oléicole «modeste», comme ils la qualifient.
Ainsi, c’est un recul de 6% à 1,6 milliard de dirhams, que le chiffre d’affaires de l’oléiculteur a enregistré. Et de souligner que «de même, subissant l’effet défavorable du renchérissement des cours des huiles brutes, le Résultat d’exploitation se défait de 96% à 1 million de dirhams contre 32 millions de dirhams à la même période une année auparavant».
À noter, également, que le Résultat financier s’est inscrit en baisse de 66% à 12 millions de dirhams, et ce , en raison de la diminution des dividendes perçus des filiales.
Pour sa part, le Résultat non courant a décroché une lancée de cinq fois plus, pour atteindre 6 millions de dirhams. Sur ce chapitre l’analyse en question commente : «capitalisant vraisemblablement sur les plus values des participations dans Lesieur Cristal Tunisie et Banchereau».
Autre chute. Il s’agit également du résultat net qui s’est amoindri de 75% à 11 millions de dirhams, comparé aux 44 millions de dirhams affichés à fin juin 2006.
Dans cette sphère, la capacité d’autofinancement de la société s’est repliée de 81 millions de dirhams à 38 millions de dirhams, autrement dit, en régression de 53%.
Pour ce qui est des comptes consolidés en normes IFRS, ils font ressortir une progression de 18% des capitaux propres à 1,3 milliard de dirhams. Par ailleurs, le chiffre d’affaires s’est délesté de 6,4% à 1,7 milliard de dirhams. En définitive, le Résultat net consolidé s’est défait de 56% à 9,2 millions de dirhams, contre 21 millions de dirhams une année auparavant. Cependant, pour ne pas ternir le tableau, la filiale de la BMCE tisse sa conclusion sur l’hypothèse voulant que la révision à la hausse des prix de vente devrait permettre à Lesieur Cristal «d’amortir le poids de la hausse continue des cours des huiles brutes, et de fait, d’améliorer légèrement ses indicateurs financiers à fin 2007», mais ce qui ne l’a, tout de même, pas empêché de changer sa recommandation, comme sus expliqué. Pour rappel, et toujours en avril dernier, les analystes de la BMCI avaient, eux, recommandé de conserver l’action en question, juste quelques jours avant l’annonce des résultats financiers de l’entreprise pour l’exercice 2006. À ce titre, leur étude soulignait que «compte tenu des difficultés du secteur et dans l’attente de l’annonce des résultats semestriels 2007, nous recommandons de conserver le titre Lesieur Cristal dans les portefeuilles».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *