Bourse de Casablanca : Les moments forts de l’exercice 2014

Bourse de Casablanca : Les moments forts de l’exercice 2014

Sécurisation des systèmes d’information, promotion du marché et développement de la cote …. Tels sont les projets phares menés par la place casablancaise durant 2014. L’exercice a été couronné par l’établissement d’un partenariat stratégique plaçant la place casablancaise en tant que hub efficient. C’est ce qui ressort du rapport annuel de la Bourse de Casablanca. Le partenariat conclu avec le London Stock Exchange Group vient inscrire le Marché boursier national dans une nouvelle dynamique. Cette adhésion permet au Marché boursier nationale de se doter des outils nécessaires pour devenir un réel moteur de développement pour les entreprises africaines et marocaines. Pour Karim Hajji, directeur général de la Bourse de Casablanca, la collaboration entre la Bourse de Casablanca et le London Stock Exchange Group porte sur trois axes principaux. Il s’agit en effet de la création d’un marché dédié aux PME marocaines et en favoriser l’extension, le lancement de nouveaux produits et la mise en place d’une infrastructure de marché adaptée à l’évolution du marché financier marocain.

Redressement des indicateurs en 2014

La Bourse de Casablanca a renoué avec la reprise en 2014. A l’instar des principaux marchés internationaux, les indicateurs de la place casablancaise ont connu un redressement au titre de l’exercice 2014. Le Masi a affiché une performance de plus de 5,5% contre une baisse de -2,62 % en 2013. Aussi le FTSE CSE Morocco 15 a bouclé l’année en amélioration, passant ainsi d’une baisse de 8,29% à un repli de 0,02%. La capitalisation boursière a également connu une progression. Pour un total de 484,4 milliards de dirhams, la capitalisation a grimpé de 7,4% au moment où les volumes des transactions a marqué une baisse de 19,8% par rapport à 2013. 2014 a connu, par ailleurs, de nouvelles introductions. Résidences Dar Saada est désormais cotée. Une introduction qui résulte d’une augmentation de 20% de son capital, mobilisant ainsi 6.546 souscripteurs. L’entreprise a réalisé dans ce sens une levée de 1,1 milliard de dirhams. Durant 2014, 6 entreprises ont procédé à des augmentations de capital. Quatre autres ont opté pour des émissions obligataires. Le montant de ces opérations a atteint respectivement les 425millions et 184,1 millions de dirhams. Toutefois, la performance financière de la Bourse de Casablanca s’est inscrite en retrait. Le chiffre d’affaires a reculé de 21,5% atteignant ainsi les 75,6 millions de dirhams. Le résultat net a reculé, pour sa part de 20,7%, soit un chiffre de l’ordre de 10,3 millions de dirhams.

Promotion du marché : Une visibilité assurée à l’international

La Bourse de Casablanca a multiplié en 2014 les démarches auprès des entreprises cotables. La place casablancaise a élargi, durant la même période, sa visibilité dans les écrans de «rediffuseurs» internationaux. Les données du marché boursier marocain sont désormais disponibles dans 35 pays et plus de 400 institutions financières. La place de Casablanca s’est également dotée d’une application mobile. Ce dispositif numérique permet d’accéder rapidement et facilement aux données boursières et financières des sociétés cotées. Aussi, la bourse de Casablanca a renforcé son implication dans le domaine de l’éducation financière à travers de nombreuses actions. Le département de Karim Hajji a connu, dans ce sens, la participation à de nombreux événements organisés à l’échelle nationale, régionale et internationale. La formation figurait, aussi, sur l’agenda de la place qui œuvre constamment au développement de ses compétences et favorise la promotion interne.

La place casablancaise à l’heure des certifications

2014 a été l’année des certifications. La Bourse de Casablanca a obtenu durant cet exercice la certification ISO 27.001 pour la sécurité de son système d’information. Cette reconnaissance est le fruit du renforcement de la gouvernance, la fiabilité et les performances du système de management et de la sécurité de l’information de la Bourse de Casablanca. «La norme ISO 27.001 identifie les impératifs nécessaires à la mise en place du Système de management et de la sécurité de l’information qui permet de définir les mesures de sécurité à appliquer afin d’assurer la protection des biens sensibles d’une entreprise sur un périmètre défini. Elle permet également à la Bourse de Casablanca d’être en phase avec les meilleurs standards internationaux et de se distinguer sur le plan international et régional comme la première Bourse en Afrique et l’une des premières dans le monde à certifier son Système de management et de la sécurité de l’information», relève-t-on du rapport de la Bourse.
2014 a connu l’implémentation de la solution SIEM (Security Information and Event Management) et la reconduction de la certification ISO 9001-Version 2008 pour la qualité des prestations fournies par la Bourse de Casablanca. Cette certification couvre trois composantes essentielles de la mission de la Bourse, à savoir le fonctionnement, le développement et la promotion du marché boursier marocain.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *