Bourse de Casablanca : Remue-ménage de début d’année

Bourse de Casablanca : Remue-ménage de début d’année

C’est le grand ménage à la Bourse de Casablanca. En effet, le passage en 2014 est l’occasion de dépoussiérer les vieux dossiers et de remettre les pendules a l’heure.

C’est ainsi que sur une note d’optimisme naturel à chaque début d’année que la place casablancaise procède à l’actualisation de ses modalités pratiques d’exercice de l’activité d’animation, concernant la fourchette de prix maximale et le volume minimum.

Sur cette base est calculée la quantité minimale à présenter que ce soit en matière d’achat ou de vente. C’est ce qu’a annoncé la Bourse de Casablanca, dans un avis publié sur son site internet, à la fin de son premier exercice hebdomadaire 2014.

De ce fait, la société de Bourse chargée de l’activité d’animation devra calculer la quantité minimale à présenter dans chaque sens (achat et vente) en rapportant le volume minimum au cours de référence du jour, a précisé la Bourse de Casablanca, ajoutant que la quantité calculée est arrondie au nombre entier supérieur. À noter que les modalités de l’activité d’animation ont été mises à jour sur la base des statistiques relatives au dernier semestre de l’exercice précédent. Dans ce sens, la fréquence de cotation minimale exigée pour chaque valeur est fixée à une fois par jour. Ces différentes dispositions apportées par cet avis entreront en vigueur à partir du 17 janvier pour rompre avec les anciennes pratiques.

Et toujours dans la dynamique du renouveau, la Bourse de Casablanca a également procédé, sur la base des statistiques s’étalant du 1er octobre 2013 au 31 décembre 2013, à l’actualisation des tailles minimales de blocs des valeurs mobilières. En effet, la place casablancaise a détaillé, dans un autre avis rendu public le même jour, les tailles minimales  de blocs des valeurs cotées actualisées. Cette publication a pour but d’abroger et de remplacer l’avis 104/13 et au même titre que les modalités pratiques d’exercice de l’activité d’animation, l’actualisation des tailles minimales de blocs des valeurs mobilières entrera en vigueur à partir du 17 janvier. Par ailleurs, la Bourse de Casablanca a procédé à la révision semestrielle des montants correspondant aux contributions initiales des sociétés de Bourse. Ainsi, le taux de variation maximum appliqué dans l’évaluation de la contribution initiale est de 6%. Par contre cette révision ne prendra effet qu’à compter du 31 janvier.

Voici donc un bon coup de fouet pour commencer l’année en beauté en attendant que les vieilles réformes, suspendues depuis très longtemps, voient enfin le jour. Comme celle relative au marché à terme et au prêt emprunt de titres. Ou encore celle concernant la réforme du gendarme du marché qui vise à le transformer d’un Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) en une autorité marocaine des Marchés de Capitaux (AMMC) avec plus de marge de manœuvre. Autant de coups de pouce qui pourraient donner une forte impulsion au marché financier et surtout offrir un gage de transparence accrue aux investisseurs étrangers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *