Bourse de Casablanca : Tendance à la baisse

Bourse de Casablanca : Tendance à la baisse

Après une évolution contrastée, la Bourse des Valeurs de Casablanca a clôturé sa dernière séance par une tendance baissière. Selon l’analyse de BMCE capital, l’indicateur de toutes les valeurs mobilières, le MASI (Moroccan All Shares Index) s’est délesté de 0,47 % à 9 435,72 points. Quant au MADEX ( Moroccan Most Actives Shares Index), qui est composé des valeurs les plus actives sur la place de Casablanca, il s’est replié de 0,53 % à 7 708,05 points. C’est ainsi que les gains des deux indices year-to-date se sont ramenés respectivement à +70,35 % et à +76,84%. De son côté, la capitalisation boursière s’est élevée à 415,2 milliards DH, soit une contraction de 1,5 milliard DH.
Le flux transactionnel de la journée a totalisé le montant de 8,6 milliards DH. Il s’est, donc, brassé à 93,2 % sur le marché de blocs. Ce dernier était animé de manière exclusive par des opérations d’aller-retour qui ont porté essentiellement sur les valeurs de Lafarge Maroc, Attijariwafa bank, Sonasid, BMCE Bank, Addoha Et ONA. Pour les valeurs qui ont connu les plus fortes hausses, on trouve en tête de podium la valeur d’Oulmès qui a progressé de 5,54 %. Avec cette variation, la filiale du groupe Holmarcom a porté sa performance annuelle à + 103,2 %. Oulmès est suivie de Sothema B qui a signé une appréciation de 4,86% à 734 DH. Elle a pu, donc, établir ses gains pour l’année 2006 à +1,2 %. A ce niveau de valorisation, la société pharmaceutique a traité 18,7 fois et à 14,9 fois ses résultats prévisionnels 2006 et 2007. Elle a pu offrir un rendement de dividende estimé à 4,8 % en 2006. Cartier Saada a neutralisé les pertes qu’a enregistré la veille en enregistrant une progression de 4,54% à 182 DH.
Parmi les valeurs qui ont connu les plus fortes baisses, il y a lieu de citer Unimer qui a poursuivi sa décrue en se délestant de 5,98 % à 818 DH. Pour sa part, Auto-Hall s’est dégradé de 5,88 % à 1 152 DH. De ce fait, il a ramené ses bénéfices cumulés à +95,25 % depuis le début de l’année. A ce niveau, le distributeur automobile a affiché les ratios de valorisation suivants : des PER (price earning ratio) de 14,6 fois en 2006 et de 18,7 fois pour les prévisions pour 2007. Les dividendes sont estimés à 3,5 % en 2006. De son côté, Fénie Brossette a accusé un repli de 5,59% à 946 DH pour 64 567 actions traitées. 

Les deux marchés

La Bourse de Casablanca dispose de deux marchés : un marché central et un marché de blocs. Le marché central a une mission pilote dans la place boursière de Casa. C’est ainsi que toute transaction sur une valeur mobilière cotée à la Bourse de valeurs de Casablanca (BVC) doit passer par le marché central. De ce fait, le système de négociation de la Bourse est celui d’un marché centralisé gouverné par les ordres et animé par les sociétés de Bourse. Sur le marché de blocs, les opérations doivent porter sur des titres au moins égales à la taille minimum des blocs. Cette taille est définie par la BVC pour chaque valeur par référence au volume de transactions historique. Les opérations sur le marché des blocs portent également sur les valeurs cotées au continue et sur les valeurs cotées au fixing et au multifixing.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *