Bourse de Casablanca : Un marché déréglé

Pour la séance du mardi 11 décembre, le principal indice de la place casablancaise (IGB) abandonne à nouveau 0,15 % à 606,35 points. Sur le marché central, deux valeurs seulement, SMI et BMCE ont défié l’étroitesse du marché. Ces deux valeurs ont drainé l’essentiel du commerce et totalisé un volume d’affaires de 11,3 millions de DH, soit 44,8 % du chiffre d’affaires du marché central. Par contre, la BMCE résiste bien à la pression à la baisse en maintenant son cours inchangé à 445 DH. C’est le titre Centrale laitière qui, pour sa part, semble tirer son épingle du jeu, en s’attribuant une progression de 4,71M, à 2.200 DH. Dans un finish réussi, le titre Oulmès est vite monté à 862 DH contre 725 DH, une séance auparavant, soit une hausse de 18,9 %. Cependant, les titres Zellidja, Brasseries du Maroc et Diac Salaf continuent à perdre du terrain et aggravent, par conséquent, leur contre-performance, qui branle entre 30,4 % pour le titre de Zellidja et 43,2%, pour Brasseries du Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *