Bourse de Casablanca : un marché laconique

L’IGB termine la séance du 13 décembre, en enregistrant une variation négative de l’ordre de 0,04 %, à 605,11 points. Le montant des échanges ne dépassait pas 36 millions de DH sur le marché central contre 12 millions de DH sur le marché de blocs. En cessions directes, la transaction la plus importante a porté sur les 5.000 titres Lesieur-Cristal, au prix unitaire de 995 DH. Par contre sur le marché central, l’essentiel du commerce est drainé par les deux valeurs actives : ONA et BMCE. Ces deux valeurs ont représenté un peu plus de 21,6 millions de DHS ou 59,8 % du chiffre d’affaires de la journée. En dehors du titre BMCE, les transactions sur les valeurs bancaires deviennent minimes. Même constat relevé du côté des valeurs industrielles, particulièrement les valeurs phares de la place, comme la pétrolière Samir, la minière SMI, la sidérurgique Sonasid et les cimenteries.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *