Bourse de Casablanca: Une 2ème cohorte du programme «Elite» dévoilée

Bourse de Casablanca: Une 2ème cohorte du programme «Elite» dévoilée

Le programme «Elite» s’adresse aux entreprises les plus ambitieuses et qui ont un business model solide. La stratégie de croissance et le besoin en financement sont réels et définis avant l’admission au programme.

La Bourse de Casablanca poursuit son accompagnement des entreprises marocaines par rapport au financement de leur croissance. Et pour renforcer cet accompagnement elle a lancé mardi dernier une deuxième cohorte de 12 entreprises qui rejoindront le programme «Elite». Cet écosystème dynamique vise à améliorer la compétitivité des entreprises florissantes à travers l’échange d’expériences, afin de mieux répondre aux exigences des investisseurs. Rappelons qu’une première cohorte a déjà été lancée en avril dernier. Les 12 entreprises pilotes ont déjà entamé la 1ère phase du programme. Celle-ci est composée de 6 modules qui ont été choisis et adaptés en fonction de leurs spécificités, de leurs besoins et aussi de l’économie marocaine en général.

Avant d’entamer le programme, les entreprises sont sélectionnées à travers plusieurs critères. «Ces critères sont à la fois qualitatifs et quantitatifs. Nous nous sommes basés d’abord sur la vision de croissance de l’entreprise, avant d’évaluer le positionnement en termes de chiffre d’affaires et résultats», explique à ALM Karim Hajji, directeur général de la Bourse de Casablanca. Et de poursuivre : «Ce qui est le plus important pour nous c’est la volonté de l’entreprise de vouloir évoluer vers une meilleure gouvernance basée sur la transparence. Ces entreprises ont un management de qualité qui leur permet une meilleure projection vers l’avenir».

Ainsi, le programme «Elite» s’adresse aux entreprises les plus ambitieuses et qui ont un business model solide. La stratégie de croissance et le besoin en financement sont réels et définis avant l’admission au programme. Après la certification «Elite», ces entreprises auront accès à plusieurs avantages et opportunités de financement à long terme. Dès leur admission au programme, ces entreprises ont un accès direct à la communauté financière par le biais d’une plate-forme communautaire. Ce qui permettra de structurer la prochaine étape de leur croissance et passer du statut d’entreprise familiale au statut d’entreprise plus institutionnelle. Ainsi, la Bourse de Casablanca a permis au Maroc d’être le premier pays non européen à avoir adopté le programme «Elite». «Au même moment où la Bourse de Casablanca dévoile sa deuxième cohorte, 13 autres entreprises issues de 10 pays ont rejoint Elite international», annonce Luca Peyrano, directeur Europe Continental et marchés principaux du London Stock Exchange Group (LSEG). Aujourd’hui, ils sont plus de 450 entreprises de 23 pays, plus de 150 conseillers et pas moins de 100 investisseurs qui constituent la communauté croissante du programme. Au Maroc, on pense même à y faire adhérer les petites et moyennes entreprises. Pour ce faire, la Bourse de Casablanca a signé un partenariat avec Maroc PME qui vise à mettre en place un plan d’action annuel permettant plus d’accessibilité aux entreprises moyennes dans le cadre du programme. Ce partenariat vise à permettre à faire le suivi et l’évaluation des mesures d’accompagnement des PME dans le processus d’ouverture aux capitaux, de partage de l’information, de l’expérience et du savoir-faire.

Maryem Laftouty

(journaliste stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *