Bourse : Des introductions en perspective

Après l’introduction en Bourse de Matel PC Market, Atlanta-Sanad serait la prochaine entreprise à ouvrir son capital au public au titre de cette année. Selon des sources du marché financier, c’est une question de quelques semaines. Le dossier serait déjà ficelé et ses dirigeants guette l’évolution du marché pour choisir le moment opportun. Pour rappel, l’annonce de l’introduction en Bouse de ce pôle a été faite en décembre 2005 au moment de l’acquisition par la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) d’une participation de 40% dans le capital de Sanad et d’Atlanta. Les deux compagnies appartenant au groupe Holmarcom. Un délai de 15 mois avait été fixé à l’époque avant d’ouvrir 20% du capital au grand public.
Dans le même secteur, un autre groupe s’apprête à faire son introduction en Bourse. Il s’agit de RMA-Watanya. Son dossier est déjà également ficelé, assurent nos sources. Son introduction reste suspendue à la décision du président du groupe. Née de la fusion en 2005 de la Royale marocaine d’assurance et d’Al Watanya, RMA-Watanya est devenue leader du secteur et dispose d’un total bilan de 20,85 milliards DH, des fonds propres de 4,58 milliards DH et un chiffre d’affaires de 2,86 milliards DH, selon les chiffres publiés en fin décembre 2005. Les placements financiers de l’assureur s’élèvent à 16,2 milliards DH et lui permettent de dégager des produits financiers équivalant à 1,27 milliard DH. Son introduction en Bourse, presque en même temps qu’Atlanta-Sanad, viendra renforcer le pôle assurance sur la place casablancaise. Le secteur est déjà représenté à la cote par deux sociétés Wafa Assurance et la Marocaine Vie ainsi que le courtier Agma Lahlou Tazi.
L’autre introduction en vue est celle de Maroc Bureau. La perspective du démantèlement douanier en 2010 a encouragé l’entreprise a ouvrir son capital, nous explique-t-on. Maroc Bureau, détenu à 80% par la famille Zniber et 20% par Faïçal Finance, a entamé, il y a près de 2 ans, un programme d’organisation et d’assainissement des comptes et de qualité satisfaisant. Les analystes parlent également d’une éventuelle introduction de Stokvis Nord Afrique (SNA), un des leaders marocains de la distribution spécialisé d’engins de travaux publics, du matériel agricole et autres. La société, contrôlée par la famille Alj (détentrice de Sanam Holding), a réalisé, rappelons-le, au cours de l’exercice 2005 la meilleure performance de ses 55 ans d’existence. Une performance qui a permis le désendettement total de la société qui voit ses fonds propres consolidés totaliser 75 MDH.
Au total, expliquent des sources du marché financier, ce sont une dizaine de sociétés qui préparent leur introduction au courant de cette année. Plusieurs secteurs sont concernés, outre les assurances, le BTP, les télécommunications et les services sont également attendus.
Même si rien de concret ne filtre pour le moment sur les nouvelles introductions, le marché attend des grandes entreprises comme Châabi Lil Iskane ou la SNEP, une autre société du groupe Ynna. Miloud Chaâbi avait en effet annoncé dernièrement l’ouverture au public des capitaux de six entreprises de son groupe entre 2007 et 2009. D’autres entreprises comme Méditel, la compagnie du transport maritime IMTC ou encore Indusalim sont souvent citées comme susceptibles d’opérer leur introduction sur la place casablancaise au courant de cette année. Dans cette vague de candidats potentiels, les PME-PMI sont bien représentées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *