Bourse : La place casablancaise clôture une semaine mouvementée

Étonnante dégringolade, cette semaine de la valeur d’Auto Hall qui est revenue à la case départ, ou presque. En effet, cette valeur qui, une semaine auparavant, s’était relevée de 8,32% pour s’apprécier à 2.056 dirhams au lieu de 1.898 dirhams, a terminé la semaine en s’évaluant à 1.826 dirhams, soit une chute de 11,19%.
Autre baisse, quoique moindre par rapport à celle d’Auto Hall. Il s’agit du ticker de Taslif qui signe le même «flash back», après s’être adjugé la place de la plus forte variation de la semaine d’avant. Il vient renverser la donne  en reculant de 5,78% pour peser à nouveau quelque 800 dirhams.
Sur le répertoire des hausses, Nexans a fait preuve de plus de vigueur que le reste des valeurs, en se hissant de 6,99% pour s’estimer à 444 dirhams. En seconde place, Rebab hisse son ticker de 5,72% pour s’évaluer à 489,95 dirhams au lieu de 463,45 dirhams, puis Zellidja, en troisième lieu, s’estime à 1.330 dirhams suite à sa hausse de 5,56% sur la base des 1.260 dirhams précédents.
Pour ce qui est du box-office des valeurs les plus actives, la CGI continue à surplomber, de loin, le marché central. Polarisant un volume de transactions de 1,058 milliard de dirhams, le titre du promoteur immobilier a capté 40% en termes de parts. Notons toutefois qu’à côté de cette performance, le bilan boursier de la semaine dernière a relevé un recul de 4,23% de la valeur en question, puisqu’elle s’est repliée de 4,23%, ramenant, ainsi, son prix de 2.485 à 2.380 dirhams.
Puis, comme à l’accoutumée, Ittissalat Al-Maghrib n’a plus besoin d’être présentée sur ce volet. Elle s’inscrit encore comme étant la plus forte capitalisation du marché, avec à son actif un cumul de 123,073 milliards de dirhams, dominant presque du double le géant financier Attijariwafa bank avec ses 59,828 milliards de dirhams qui joue, de son côté, un peu serré avec la BMCE avec 47,800 milliards de dirhams.
De son côté, le marché de blocs, et pour une fois depuis plusieurs semaines, a affiché la mention «néant» sur la liste des transactions opérées sur son secteur.
Par ailleurs, cette semaine a, également, été celle de la résiliation du contrat d’animation des titres Distrisoft. De fait, et suite à cette même résiliation du contrat d’animation des titres Distrisoft, liant la société Distrisoft et la société de Bourse BMCE Capital Bourse, la Bourse de Casablanca a émis, le 18 septembre dernier, l’annonce informant le public que l’activité d’animation des titres Distrisoft prendra fin dès le 26 septembre 2007. Autre événement, et non des moindres. Il s’agit de la décision du Conseil d’administration de la compagnie d’assurances et de réassurances Atlanta, en date du 13 août dernier, concernant l’introduction en bourse des actions de cette compagnie au premier compartiment de la Bourse, à savoir que cette introduction en Bourse se fera par voie de cession en faveur du public de 1.005.720 actions de la société, soit 17% de son capital social. Le montant global de l’opération est entre 1.056 millions de dirhams et 1.206,8 millions de dirhams, sur la base d’un prix situé entre 1.050 et 1.200 dirhams par action et d’un nombre d’actions égal à 1.005.720 actions. A noter que les deux baromètres de la place boursière se sont inscrits sur le même trend que celui de la semaine d’avant, en reculant de 1,17% et 1,14%, respectivement, pour le Masi et le Madex, sans pour autant se placer sous la barre du seuil psychologique des 10.000 points (12.779,83 pour le Masi et 10.537,70 pour le Madex).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *