Bourse : la tendance est à la baisse

Bourse : la tendance est à la baisse

Une fin de semaine sous le signe de la baisse à la Bourse des valeurs de Casablanca. Cette dernière a connu des évolutions contrastées, soldées par le recul de ses deux principaux baromètres à l’issue de la semaine dernière.
L’indice vedette de la place financière marocaine MASI a perdu 0.26 % sur la semaine écoulée pour s’afficher à 9710.62. L’indice MADEX, qui regroupe les titres des grandes capitalisations les plus liquides, s’inscrit dans la même tendance, perdant 0.21 % à 7950.66 points. De ce fait, les gains year-to-date des deux indicateurs s’en trouvent réduits à 75.31% pour le MASI et à 82.40%pour le MADEX. Dans ce contexte baissier, la capitalisation du marché s’est contractée à 422,8 milliards de DH. Le volume traité durant les cinq séances de la semaine reste pour sa part toujours très nourri. Ainsi, le nombre de transactions de la semaine s’est élevé à 8 943. Par ailleurs, le nombre de titres échangés durant la semaine a été de 3 254 330.
Ce changement de tendance à la Bourse des valeurs de Casablanca s’est particulièrement manifesté lors de la séance du jeudi 14 décembre, où les deux principaux indicateurs ont accusé une correction sévère. En effet, le MASI s’est effrité de 2,26%, tandis que le MADEX s’est replié de 2,35%.
Toujours lors de cette séance de jeudi, le flux transactionnel s’est établi à 1,9 milliard DH, exclusivement généré sur le Marché officiel, dont près de 71% polarisé par la seule valeur Addoha.
A l’issue de cette séance, les baisses ont été de plus forte intensité que les hausses. Ainsi après avoir fait l’objet d’une réservation à la hausse durant deux séances consécutives, SRM accuse un repli de 9,94% à 425 DH. De son côté Taslif se défait de 5,98% à 253 DH, réduisant ses gains 2006 à +12,3%. A ce niveau de valorisation, la société de crédit à la consommation présente un Dividend Yield estimé à 2,0% en 2006.
Zellidja perd, quant à elle, 5,96% à 663 DH, établissant sa performance en zone négative à -0,2%.
A contrario, ce sont les petites capitalisations qui étaient à l’honneur lors de cette séance. S’adjugeant le maximum autorisé à 249,1 DH, Nexans Maroc a ainsi renforcé sa performance annuelle à +8,2%. Idem pour Auto-Nejma qui a progressé de 6% à 1 643 DH, portant ses gains 2006 à +60,92%. Pour sa part, Fénie Brossette s’est amélioré de 5,85% à 597 DH, améliorant ses bénéfices depuis son introduction à +102,4%. A ce niveau de cours, la filiale du groupe Zellidja S.A. a offert un rendement de dividende estimé à 1,6% en 2006.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *