Bourse : Repli des valeurs bancaires

Bourse : Repli des valeurs bancaires

L’action BMCE Bank poursuit son trend haussier dans un marché en demi-teinte. En effet, suite à l’annonce de la prise de participation à hauteur de 35% du Capital de Bank Of Africa par le groupe dirigé par Othman Benjelloun, la valeur a été suspendue pendant plusieurs séances, pour réserver finalement à la hausse, clôturant la semaine à 2000 dirhams (+13,5%), dans un volume d’échange considérable.
Après un léger coup d’arrêt le lundi 26 mars (-,07%), le cours a fini sur les chapeaux de roue mardi, progressant de 2,72% dans un environnement défavorable aux autres valeurs bancaires. Toutes les institutions de la place ayant pratiquement réalisé de bons résultats, les raisons des performances de la BMCE Bank tiennent aussi d’autres facteurs. Le cycle haussier du taux de rendement de dividende, en hausse depuis 2001 malgré le leger repli de 2003, affiche en 2006 un rapport Dividend/Yield de 5,2%, supérieur à celui de la Bourse de Casablanca.
Les performances de BMCE durant la séance de mardi n’épousent pas la tendance générale d’un secteur qui a connu un net repli.
En effet, Attijariwafa bank a bouclé la séance en repli de 2,42% à 2620 dirhams. La filiale de l’ONA connaît pourtant l’une des plus fortes progressions du secteur, illustrée notamment par un résultat net supérieur de 2 milliards de dirhams. Ces résultats relativement importants s’expliquent en partie, selon les analystes, aux dividendes tirés par les banques sur le dynamisme de certains secteurs comme le BTP.
Pour sa part et malgré un résultat nettement supérieur à 2 milliards de dirhams, la BCP a cédé 1,2% à 2460 dirhams, dans la même proportion que BMCI (-1,18 à 1260 dirhams). A noter une variation nulle pour le cours du CIH, objet d’un volume de transaction (18 , 5 millions) assez faible par rapport à celui engrangé par la BMCE (110 millions). Les banques affichent pourtant, selon les indicateurs de Attijari Intermédiation, la deuxième performance hebdomadaire (3,29%), juste derrière les holdings (3,53%), tirés par les bonnes performances de Rebab Cie, en appréciation de 12% à 471 dirhams. Recommandée à l’achat par les mêmes analystes qui lui prêtent des vertus sur le long terme, la valeur Maroc Telecom qui a gagné 16% la semaine dernière, avec le meilleur rendement de la cote, termine le mardi aussi en léger repli de 0,25% à 138,7 dirhams. Du reste, la séance du mardi s’est soldée sur une baisse de l’indice de toutes les actions cotées : le Masi de -0,25% et du Madex -0,21. Les deux indicateurs ramènent leurs performances annuelles à respectivement 20,7 et 21%. Ce qui montre que la dynamique enclenchée depuis l’été dernier, avec l’introduction du groupe Addoha, est toujours en marche dans une place qui s’attend à un regain d’activité avec de nouvelles introductions en vue.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *