Bourse : Risma cartonne dès le premier jour

Bourse : Risma cartonne dès le premier jour

«C’est une valeur d’avenir. Il faut souscrire et l’oublier!», commentait hier, lundi 24 avril 2006,  un analyste financier, à l’ouverture de l’opération de souscription à l’offre publique de vente (OPV) en vue de l’introduction de la valeur RISMA à la Bourse de Casablanca. Un message conforté par une note positive de la Société Générale recommandant la valeur et dont le marché s’est vite fait l’écho.  En atteste  l’énorme demande sur le titre.
Ainsi, à  Casablanca, dès  les premières heures de la matinée, les principales agences de souscriptions des actions Risma ont été prises d’assaut. Parfois, bien avant l’ouverture officielle, fixée à 9 heures GMT.  Chez  Dar Tawfir, filiale de la CFG, chef de file du syndicat de placement, dès huit heure du matin, une impressionnante foule était agglutinée à la porte.  Le personnel  qui n’avait pas prévu un tel rush était littéralement débordé. Même constat au niveau des agences de la SGMB et de la BMCE. Dans les autres villes, notamment à Agadir et à Marrakech, il y avait aussi du  monde. A noter qu’il est possible de souscrire à partir de beaucoup d’établissements du groupe Accor, notamment au Sofitel Agadir, à Essaouira, à Marrakech et à Rabat. Des stands de Dar Tawfir ont été aménagés dans ces différents hôtels.
La forte demande enregistrée lors de ce premier jour pose l’éventualité d’un raccourcissement du délai de souscription prévue initialement pour s’étaler jusqu’au 28 avril 2006. En tout cas, ce n’est pas Marc Thépôt, membre du directoire et directeur général d’Accor Maroc, qui s’en plaindrait. «c’est extrêmement positif», répond-t-il à la question d’ALM. Et d’ironiser, «pour une fois, les faits donnent raison à mon optimisme légendaire».
Il s’agit de la première opération du genre dans le secteur touristique marocain. L’engouement tient certes, en partie, au fait que le marché manque de papiers. Mais c’est surtout, insistent les analystes,   les bonnes perspectives de l’industrie touristique marocaine, un secteur d’avenir, structuré, doté d’un plan d’action et où la concertation entre le public et le privé est réel, qui ont été plébiscitées.
L’opération est de bon augure pour la réussite du nouveau challenge du ministère du Tourisme, lequel  a appelé les institutionnels à s’investir davantage  dans le secteur touristique.  L’offre porte, rappelons-le, sur 1041 666 titres, dans une fourchette de prix, allant de 210 à 240 dirhams par actions, pour un montant global de 250 millions de dirhams.  Aux côtés de CGF Marchés, il y a BMCE Capital Bourse, chef de file associé.  Outre Dar Tawfir, les  autres membres du syndicat de placement sont la  BMCE Bank, la Société Générale Marocaine des Banques et la Sogébourse. Les premiers résultats chiffrés devraient tomber aujourd’hui.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *