PROMO ALM
PROMO ALM

Bourse : trimestre remarquable

Bourse : trimestre remarquable

Le département Analyse et Recherche de BMCE Capital vient de dresser le bilan de la Bourse des valeurs de Casablanca lors du premier trimestre 2006. Selon les analystes financiers de BMCE Capital, le bilan trimestriel laisse entrevoir un marché marocain qu’ils qualifient d’ «euphorique». Le bilan boursier serait même bien au-delà des attentes des opérateurs. Selon le trimestriel boursier de BMCE Capital, cette évolution couvre deux principales périodes : une phase de hausse conséquente jusqu’à la mi-février, suivie d’une phase de consolidation, traduisant vraisemblablement des prises de bénéfices sporadiques. En revanche, la seconde phase reflète des prémices d’inquiétudes quant à la formation d’une bulle financière, induisant un mouvement de correction d’ampleur limitée.
Au total, au terme du premier trimestre 2006, le Moroccan All Shares Index (MASI) se hisse de 32,7% à 7 348,3 points et l’indice des valeurs du continu (MADEX) s’apprécie de plus du tiers, s’établissant à 5863,2 points. Selon le bilan boursier de BMCE Capital, l’ascension enregistrée entre janvier et mars reflète une confiance des investisseurs dans les principales valeurs cotées à tirer profit d’une conjoncture économique favorable : campagne agricole prometteuse, investissements étrangers d’envergure, équilibre macro-économique stabilisé, … Pour sa part, la capitalisation boursière s’élargit depuis le début de l’année de 34,8%. Le bilan boursier pour ce premier trimestre 2006 fait par ailleurs état d’une volumétrie toujours importante. Le chiffre d’affaires trimestriel, drainé essentiellement sur le Marché officiel, totalise 26,6 milliards DH, réalisant ainsi un bond de 4,6 fois comparativement à la même période une année auparavant. Le négoce est polarisé à plus de la moitié par les échanges portant sur Maroc Telecom (21,4%), BMCE Bank (14,2%), ONA (11,2%) et Attijariwafa bank (8,7%). De leur côté, CIH et BMCE Bank concentrent conjointement près de 82% du flux transactionnel sur le Marché de blocs, générant des volumes respectifs de 1,22 milliards DH d et de 1,17 milliards DH.
L’intégralité des secteurs phares représentés à la cote casablancaise capitalise sur l’optimisme affiché de la sphère boursière. Ainsi, l’indice du Pétrole & Gaz se hisse de près de 64% à 13 752,4 points, celui des banques prend 40,6% à 5 819,6 points, le Bâtiment & Matériaux de Construction s’apprécie de 39,6% à 12 855,6 points et le baromètre des Sociétés de Financement et autre activités financières s’établit en augmentation de 36,3% à 10 716,0 points. De son côté, l’indicateur des Agroalimentaires et Production limite sa hausse à 2,3%, se fixant à 9 008,3 points au terme du premier trimestre 2006.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *