Bourse : Un troisième trimestre dopé par l’immobilier

L’introduction de la CGI aura eu un réel effet dopant sur la place boursière. Au-delà de booster le volume des transactions, cette valeur a eu le grand mérite d’induire «des progressions de près de 10% jusqu’au début du mois de septembre», souligne l’étude trimestrielle de la place financière ficelée par les analystes de la BMCE Capital.
De fait, après avoir débuté le troisième trimestre de cette année dans une atmosphère plutôt d’accalmie, les deux indices boursiers se sont repliés d’une moyenne de 6%, «en anticipation à l’annonce des résultats et des nouvelles IPO », rappelle l’étude.
Aussi, à la fin du troisième trimestre, le Masi a pris 12,2% à 12.819 points dans le même sens que le Madex qui s’est relevé de 13,1% à 10.565 points. Ainsi, leurs performances annuelles respectives se sont chiffrées à 35,2% et 36,4%.
En termes de volumétrie, la place boursière a mobilisé un flux d’échanges de 59,9 milliards de dirhams, en hausse de 40% comparé au T2 et 163% comparé à la même période de l’année 2006.
A savoir que le marché central a puisé son tonus, essentiellement, dans celui des titres CGI, Addoha et BMCE, «lesquels polarisent conjointement 62% du négoce traité sur ce compartiment avec de volumes respectifs de 11 milliards, de 7milliards et de 6,3 milliards de dirhams», tiennent à souligner les analystes de BMCE Capital. En revanche, le marché de blocs a été, notamment, animé par le CGI (pour 47,4%), Ittissalat Al Maghrib (pour 44,4%).
Même vue sous un angle sectoriel, les chiffres du troisième trimestre font ressortir, encore une fois, la performance de la CGI. Dans ce contexte, les analystes commentent :«Hormis l’indice de l’immobilier qui a effectué un bond de 43,9% à 60.849 points du fait de l’orientation haussière du cours de CGI et dans une moindre mesure de celui d’Addoha, le troisième trimestre de l’année en cours a été marqué par un léger repli de l’ensemble des secteurs phares de la cote».
Ainsi, reprenant les mêmes succès cumulés par son prédécesseur en Bourse, Addoha, la CGI s’est placée, et de loin, en tête de peloton du fait de sa progression de 154% à 2.425 dirhams. Wafa Assurance, deuxième, s’est hissée de 21,1% à 2.350 dirhams, puis Auto Nejma qui s’ est améliorée de 20,8% à 3.000 dirhams. Sur une rive opposée, Cartier a signé le plus fort repli, 13,7% à 220 dirhams.
Autre indice.
L’évaluation du niveau de l’activité des sociétés de la cote «ressort globalement en progression aussi bien pour la cote financière que pour la cote industrielle», diagnostiquent les analystes.
À l’horizon, les analystes s’attendent à ce que le Morocan All Share Index reprenne son tonus et de par la même, son trend haussier, pour tendre vers un «premier objectif de 13.100 points, soit le même niveau du gap haussier enregistré le 4 septembre». À savoir que dans l’éventualité d’une rupture à la hausse de ce seuil, l’objectif fixé à bord devrait monter vers 13.560 points.
Ensuite, il est probable que le Masi revienne à son niveau du 6 septembre dernier, soit 13.823 points, et qui représente son haut historique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *