Bourses asiatiques : Tokyo table sur des progrès dans la crise

Bourses asiatiques : Tokyo table sur des progrès dans la crise

Les Bourses asiatiques étaient quasiment toutes en hausse mardi matin, avec une envolée de Tokyo après trois jours de fermeture, grâce à des espoirs de résolution de la crise nucléaire au Japon. Mais l’action militaire de la coalition internationale en Libye tempérait l’optimisme des marchés et continuait d’alimenter la hausse des prix du pétrole. Après un week-end de trois jours (lundi était férié), Tokyo a ouvert mardi en nette hausse, avec un gain de près de 3% à la mi-séance. La Bourse japonaise avait lourdement chuté la semaine dernière, de 10,22%, les investisseurs s’inquiétant des conséquences du séisme et du tsunami pour l’économie du pays, et des problèmes de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (nord-est). Le marché était soutenu par l’opération de la Banque du Japon (BoJ), qui a injecté mardi 2.000 milliards de yens (17 milliards d’euros) de plus sur le marché monétaire pour soutenir l’économie nippone. Elle a ainsi porté à 39.000 milliards de yens les sommes débloquées depuis le 11 mars. La BoJ veut aider les banques à se financer, la circulation monétaire s’étant tendue depuis la catastrophe naturelle, doublée d’une crise dans la centrale de Fukushima. La catastrophe pourrait coûter à l’économie japonaise jusqu’à 235 milliards de dollars (165 milliards d’euros), soit 4% de la production nationale, a indiqué la Banque mondiale lundi, notant toutefois que la reconstruction aiderait rapidement à la reprise. L’estimation la plus basse de la Banque évoque un coût de 122 milliards de dollars (86 milliards d’euros), soit 2,5% du PIB.Certaines zones ont été complètement détruites par le tremblement de terre et le tsunami qui a suivi, rendant énormes les besoins financiers de la reconstruction.Hong Kong était en hausse de 0,28% vers la mi-journée, Sydney de 0,14%, Taipei de 0,70% et Séoul de 0,42%. Shanghai était stable.Les Bourses asiatiques, Tokyo en tête, bénéficiaient des progrès apparemment effectués dans la résolution de la crise nucléaire à Fukushima.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *