Boussaid promeut l’image économique du Maroc en France: Résilience et performance à l’ordre du jour

Boussaid promeut l’image économique du Maroc en France: Résilience et performance  à l’ordre du jour

La transformation économique du Maroc et sa résilience face aux chocs externes. Deux axes sur lesquels s’est appuyé Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances, lors d’un point de presse tenu, vendredi à Paris en marge de sa participation au Forum franco-africain pour une croissance partagée.

L’expérience du Maroc a été donc une illustration phare du progrès économique atteint au Royaume et en Afrique. L‘exemple étant de démontrer comment le Maroc a pu atténuer la forte baisse de la demande externe dans un contexte relativement difficile. La consommation et l’investissement ont été, selon M. Boussaid, le pilier d’un modèle économique diversifié.

Conséquence : le Maroc est moins assujetti aux aléas climatiques. En effet, le Maroc s’est montré d’une résilience «remarquable» marquant ainsi en phase de crise économique (2008-2013) un taux de croissance moyen de 4,5 %. Une performance tirée en l’occurrence par la pertinence des stratégies sectorielles dont la plupart d’entre elles se trouvent en 2015 à mi-chemin de son déploiement.

Les réformes engagées en termes de finances publiques, Caisse de compensation et amnistie de changes ont été énumérées par le ministre de l’économie en étant des réussites économiques nationales et un gage d’attractivité du Maroc en termes d’investissement direct à l’étranger. Pour le cap 2015, Mohamed Boussaid a indiqué que le Maroc table sur une croissance de 4,8%. Une prévision qui devrait par ailleurs profiter de la baisse des cours du pétrole ainsi que de la bonne récolte agricole.

De même, l’ouverture du Maroc sur son entourage a servi de tremplin pour les entreprises nationales qui se sont implantées hors du territoire national. A titre d’exemple, la forte présence des investisseurs marocains en Afrique, une région où le Maroc a développé des partenariats diversifiés, notamment en Afrique subsaharienne.

Le Maroc a, en effet, mis en place une approche africaine bien déterminée en vue de développer la coopération Sud-Sud. Vue par son ministre de tutelle, l’économie marocaine repose sur une double équation. «Cette stratégie repose aussi sur une politique réaliste qui consiste à gérer le contexte, tout en œuvrant à créer les conditions d’une croissance inclusive et durable», indique M. Boussaid. Le ministre évoque dans ce sens l’accélération de la croissance et le redressement des comptes publics. En termes de déficit, le Maroc absorbe l’écart et affiche une réduction de 4,2 % en 2014 après avoir atteint une diminution de 7,1 % en 2012.

M. Boussaid a, par ailleurs, évoqué la sortie réussie en 2014 du Maroc sur le marché international. Une opération qui concerne la levée d’un milliard de dollars qui, selon le ministre de l’économie, représente le deal de l’année. En ce qui concerne les investissements, le ministre a affirmé que l’engouement pour les affaires au Maroc est de plus en plus important. L’année 2013 a été exceptionnelle en matière d’attraction des investissements directs étrangers . Selon le minisitre, l’attractivité s’est renforcée durant cette période de 23 %, et ce en drainant de nouvelles nationalités d’investisseurs, soit des opérateurs issus du Golfe, Chine et États-Unis.

Plusieurs facteurs y affèrent en l’occurrence : la position géographique du Maroc et les accords de libre-échange ratifiés avec 55 pays facilitant ainsi le marché à plus d’un milliard de consommateurs. Mohamed Boussaid a achevé la rencontre en invitant la France à adhérer à la démarche économique du Maroc. Le ministre de l’économie a appelé les partenaires français à tirer profit du rôle de la place financière de Casablanca (CFC), notamment sur le plan africain et ce en saisissant les opportunités d’affaires qu’offre la présence d’entreprises marocaines dans la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *