British Airways: Pertes moins importantes que prévu

Les pertes chez British Airways (BA) sont moins élevées que prévues. La compagnie aérienne a annoncée une perte avant impôts de 160 millions de livres sterling (2,62 milliards de dirhams) au troisième trimestre de l’exercice 2001/2002 et une perte d’exploitation de 187 ML sur la période sous revue (octobre-décembre 2001). Les analystes avaient tablé sur une perte allant jusqu’à 230 ML pour une perte d’exploitation de 225 ML.
Sur les neuf premiers mois de l’exercice en cours, la compagnie a essuyé une perte avant impôts de 115 ML (contre un bénéfice de 215 ML sur les neuf premiers mois de l’exercice précédent) et une perte d’exploitation de 65 ML (contre un bénéfice de 441 ML).
Interrogé au micro de la radio BBC, le directeur général Rod Eddington a confirmé lundi qu’il y aurait des suppressions d’emplois supplémentaires, au-delà des 7.000 précédemment annoncées. Il a toutefois refusé de confirmer le chiffre de 10.000 cité par la presse. La compagnie emploie environ 57.000 personnes.
British Airways, durement touchée par le ralentissement économique et la chute de la fréquentation sur les vols transatlantiques, qui sont sa principale source de revenu, dévoilera la semaine prochaine les conclusions de son étude stratégique sur son avenir.
« Nous avons accompli de réels efforts dans la gestion de nos coûts mais BA doit encore faire face à de nombreux défis, dont certains étaient déjà apparents avant les attaques terroristes aux Etats-Unis », a déclaré Eddington, cité par le communiqué. « La faiblesse générale économique sur certains de nos marchés clé devrait se poursuivre, mais l’inquiétude et l’incertitude initiales causées par le 11 septembre ont diminué, et nous observons donc une amélioration de la tendance pour nos résultats », a déclaré le président de la compagnie, Colin Marshall.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *