British Airways, un salon dans le ciel

British Airways, un salon dans le ciel

Aussi curieux que cela puisse paraître, les mesures draconiennes en matière de sécurité, mises en place par les USA depuis les attentats terroristes, n’affectent pas le bon fonctionnement aux frontières. À l’aéroport de Boston, la capitale du Massachusetts, en dépit de la démesure américaine en matière d’installations ainsi qu’un flux de voyageurs interminable, les différents niveaux de contrôle sont filtrants.
Certes, la technologie y est pour beaucoup, mais le temps pour traiter le vol British Airways, le 25 mai 2005, en provenance de Londres était étonnement court. Il faut dire que le personnel de la célèbre compagnie britannique participe activement dans l’aide aux formalités et à l’assistance des passagers. C’est dire son degré d’implication pour préserver la qualité de services disponibles à travers son réseau mondial. La réputation de confort à bord est désormais une tradition chez British Airways. Toutefois, loin des clichés habituels inhérents au monde des hôtesses de l’air, les hôtesses British Airways ont un seul leitmotiv : le bon service. Elles sont de toutes les races, minces ou un peu rondes, mais partagent un objectif commun fait à base d’une qualité de services irréprochable. Même pour une destination lointaine, comme celle Londres-Boston que British Airways a tenu à faire tester par un groupe de journalistes, les hôtesses restent imperturbables et égales à elles-mêmes dans toutes les situations. Il faut dire que la compagnie innove davantage pour leur rendre le travail le plus aisé possible.
Ainsi, le nouveau concept British Airways, le Club World, un véritable salon dans le ciel, exige une qualité de services accompagnant l’équipement, d’un standard supérieur. Le «joyau» du Club World est sans conteste le siège totalement convertible en lit pour les passagers voyageant en classe «affaire». Il est d’ailleurs le premier du genre. British Airways est parti du constat que sur les vols longs-courriers, les voyageurs ont besoin d’intimité pour travailler et dormir. Le «salon dans le ciel» a été développé suite à des recherches portant sur le sommeil menées par des experts en ergonomie et après des études approfondies auprès des clients. Les résultats ont démontré qu’ils privilégiaient le confort, l’espace, l’intimité, la flexibilité, la capacité de maximiser leur temps et la possibilité de pouvoir dormir.
Le siège est disponible avec d’autres produits «nouvelle génération» sur les lignes Londres-Boston et vers d’autres destinations comme les Etats-Unis. Ce style de fauteuil avec repose-pieds, qui se convertit en une pression de bouton en un lit, est complété par un écran vidéo personnel ajustable offrant 18 chaînes de programmes cinéma et TV. Une prise intégrée au siège permet de brancher les ordinateurs portables afin que les hommes d’affaires puissent travailler et téléphoner pendant la durée du vol. Depuis février 2005, la compagnie continue d’améliorer le siège-lit, maintes fois récompensé, avec la dernière technologie de matelassage utilisée pour la première fois dans les sièges d’une compagnie aérienne.
Le «sleeping service» a été lancé en avril 2004 sur les lignes aériennes de la côte Est et du Moyen-Orient en partance de Londres-Heathrow.
A cet aéroport, British Airways a mis sur pied les salons lounge, un service sur-mesure pour le bien-être des passagers. Ce concept est né après des recherches menées auprès des passagers qui ont démontré leur souhait d’utiliser les salons de diverses manières à des moments différents pour optimiser leur temps. Les passagers voyageant en club World ou en First , et les membres Silver et Gold Executive Club, peuvent accéder à plus de 250 lounges sur le réseau Oneworld. De cet manière, et grâce à ses innovations répétées, les performances de British Airways sont continuellement vérifiées. La compagnie mise sur l’environnement accueillant voué à la détente et à la relaxation. À en juger par les chiffres, cette approche plaît aux clients British Airways.

• DNES à Boston, Bensalem Fennassi

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *