BTP : 49% des professionnels confirment une hausse de l’activité

BTP : 49% des professionnels confirment une hausse de l’activité

Les professionnels des secteurs de l’industrie manufacturière, de l’énergie, des mines et du BTP confirment l’évolution de leurs activités au cours du 2ème trimestre 2010. Répondant à l’enquête de conjoncture réalisée par le Haut Commissariat au Plan, 49% des patrons ont déclaré une hausse de l’activité du secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) au moment où 44% d’entre eux ont confirmé une stabilité du secteur et 7% ont dévoilé une baisse. Les déclarations de hausse du secteur du BTP, qui poursuit sa tendance haussière au 2ème trimestre 2010, ont été enregistrées essentiellement dans la «construction du gros œuvre de bâtiments», les «travaux spécialisés de génie civil» et la «construction de chaussées routières et de sols sportifs», souligne le HCP. Pour sa part, l’activité des secteurs de l’énergie et des mines s’est accrue pendant le 2ème trimestre de l’année. Se référant à l’enquête de conjoncture du HCP, cette hausse est, conjointement, liée à la progression conjuguée de la production du «pétrole raffiné» et de celle de l’«électricité» ainsi que de l’augmentation de la production des «minéraux non métalliques». Dans le même contexte, l’accroissement de la production du secteur manufacturier résulte des augmentations de la production dans les branches des «produits de la chimie et de la parachimie», des «boissons et tabacs», des «produits des industries alimentaires» et des «autres produits des industries alimentaires», indique le HCP. Et de préciser que «les branches des «produits de l’industrie métallique de base», des «produits textiles et bonneterie» et du «matériel électrique et électronique» auraient connu une diminution de leur production». S’agissant des carnets de commande, le HCP souligne dans son enquête que leurs situations a été jugée d’un niveau normal par la majorité des chefs d’entreprises dans les secteurs des mines et de l’énergie, par 75% de ceux du secteur du BTP et par 68% dans le secteur des industries de transformation. Au moment où ce niveau a été jugé peu garni par 27% des chefs d’entreprises dans le secteur des industries de transformation et 15% dans le secteur du BTP, lit-on dans la note de conjoncture. Par ailleurs, les déclarations des chefs d’entreprises révèlent que les effectifs employés par les secteurs du BTP et de l’industrie de transformation auraient connu, globalement, une tendance haussière durant le 2ème trimestre 2010, indique-t-on. Poursuivant que ceux du secteur des mines auraient connu une stabilité, alors que ceux du secteur de l’énergie auraient connu, plutôt, une baisse. En outre, l’enquête de conjoncture du HCP révèle que la marge de la capacité productive non utilisée des entreprises, au cours du 2ème trimestre 2010, aurait été d’environ 32% pour le secteur du BTP, 25% pour le secteur des mines, 21% pour le secteur de l’industrie de transformation et 15% pour le secteur de l’énergie. Ainsi, la marge de la capacité de production industrielle non utilisée la plus élevée aurait été affichée par la branche «Bois, articles en bois, vannerie et meuble» (41%) et la plus faible par la branche des «Produits de l’industrie métallique de base» (13%), conclut le HCP dans son enquête.

3ème trimestre 2010 : une stabilité en perspective
Se prononçant pour le troisième trimestre de l’année en cours, 36% des chefs d’entreprises ont prévu une quasi stabilité du secteur du BTP. Concernant le secteur manufacturier, 34% des répondants anticipent une stabilité, 34% prévoient une hausse et 32% une baisse de leur activité. Selon le HCP, cette tendance résulterait, principalement, de la hausse prévue des «Produits de la chimie et de la parachimie», des «Autres produits des industries alimentaires» et de l’«Habillement à l’exclusion des chaussures» d’une part, et de la baisse attendue des activités des «Produits des industries alimentaires», des « Produits issus de la transformation des minéraux de carrière» et des «Produits textiles et bonneterie» d’autre part. Par ailleurs, une hausse de production du secteur de l’énergie serait également prévue pour le 3ème semestre 2010. Précisant que cette évolution s’expliquerait par une augmentation de la production de l’« électricité » En revanche, une baisse de la production, expliquée par une exclusive de la production des «Minéraux non métalliques», est attendue dans le secteur des mines. Elle s’expliquerait par une diminution. S’agissant de la main-d’œuvre, les chefs d’entreprises prévoient, globalement, pour le 3ème trimestre 2010, une légère tendance haussière des effectifs employés dans les secteurs de l’industrie de transformation et des mines, alors que ceux des secteurs du BTP et de l’énergie prévoient une stabilité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *