Business Exchange Initiative: JCI Rabat plaide pour l’intelligence collective entrepreneuriale

Business Exchange Initiative: JCI Rabat plaide pour l’intelligence collective entrepreneuriale

Intelligence collective entrepreneuriale et création d’emploi dans la région de Rabat-Salé-Zemmour Zaër, telles sont les problématiques phares soulevées lors de la 3ème édition du «Business Exchange Initiative». Il s’agit d’une rencontre dédiée aux entrepreneurs et porteurs de projets de la région. Le rendez-vous, organisé samedi, par la Jeune chambre internationale (JCI) de Rabat en partenariat avec le conseil régional, a pour finalité de renforcer les capacités des entrepreneurs de la région, et ce à travers la valorisation de l’intelligence collective entrepreneuriale.

«JCI ambitionne de créer des opportunités favorisant le développement des capacités des jeunes à mener un changement positif, estimant que ce changement n’est possible qu’à travers la sensibilisation des jeunes quant à la responsabilité qui leur incombe vis-à-vis de leur environnement direct et indirect», souligne à ce propos Maha Ech-Cheffa, présidente de la JCI Rabat.

Pour sa part, Abdelkébir Berkia, président du conseil régional de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, a affirmé que «l’application du concept d’intelligence collective entrepreneuriale à l’entreprise suppose que l’amélioration du rendement de l’entreprise soit fortement tributaire du réseau des relations entre participants, clients et concurrents, et de l’efficacité de ses membres, non seulement en matière de capacités d’apprentissage, mais aussi en ce qui concerne la disposition à partager informations, idées, pratiques et expériences».

Le président du conseil régional de Rabat a, par ailleurs, indiqué que la région constitue un cadre idoine pour les investissements intérieurs et étrangers. Ceci est soutenu par les projets de développement dont regorge la région et qui sont initiés sous Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Les orientations royales ont, en effet, fait de la région Rabat-Salé-Zemmour Zaër un espace de réflexion, d’échange et de partenariat promouvant ainsi un modèle de développement intégré et répondant en conséquence aux attentes pressantes de la population en matière de création d’emplois et de richesses. Parmi les projets prometteurs de la région, Abdelkébir Berkia a énuméré ceux relatifs au désenclavement et l’électrification du monde rural et son approvisionnement en eau potable ainsi que l’élargissement et le réaménagent des zones industrielles dans la région, et la création du parc industriel Aïn Jouhara.

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) a été représentée en force lors de cette rencontre. Anas Doukkali, directeur général de l’Agence a rappelé, lors de son intervention, les missions fondamentales de l’Anapec qui consistent à soutenir l’auto-emploi et les initiatives locales visant à créer des opportunités d’emploi au profit des porteurs de projets.
 

«La présence de l’Anapec à cette rencontre s’inscrit également dans le sillage du soutien qu’elle apporte aux organisations de la société civile en matière de renforcement des capacités des jeunes et le soutien de leur intégration dans le marché du travail », révèle le directeur général de l’Anapec. La présence de l’Anapec, à la rencontre de la JCI, a pour vocation de sensibiliser les jeunes aux possibilités partenariales existantes dans la région, insistant ainsi les organisations à mettre en place des réseaux d’intervenants dans le domaine entrepreneurial en vue d’assurer l’accompagnement en amont et en aval ainsi que de garantir le financement et l’accueil des entreprises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *