Campagne 2016-2017 : Bonne récolte céréalière

Campagne 2016-2017 : Bonne récolte céréalière

Les indicateurs dévoilés récemment  évoquent un rendement moyen de 17,8 quintaux par hectare contre 13 quintaux par hectare au titre des campagnes de pluviométrie comparables et 11 quintaux par hectare enregistrés lors des deux décennies avant le lancement du Plan Maroc Vert.

La performance a été  au rendez-vous pour la filière céréalière. Les agriculteurs ont bouclé la campagne sous une note positive. Le rendement a atteint un niveau satisfaisant surtout après une campagne précédente relativement difficile. Loin des inquiétudes des producteurs justifiées par le retard pluviométrique qui a été observé en début de saison, l’élan de la céréaliculture nationale a été maintenu. La récolte a été bonne portant sur une production définitive de 96 millions de quintaux pour les trois principales céréales confondues. Le rendement moyen s’est situé dans ce sens à un niveau supérieur à la fois à la moyenne des rendements des campagnes de pluviométrie comparable et aux rendements des deux décennies ayant précédé le lancement du Plan Maroc Vert. Les indicateurs dévoilés récemment par le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts évoquent dans ce sens un rendement moyen de 17,8 quintaux par hectare contre 13 quintaux par hectare au titre des campagnes de pluviométrie comparables et 11 quintaux par hectare enregistrés lors des deux décennies avant le lancement du Plan Maroc Vert.

Blé tendre : Hausse de 163% de la production

Le marché des céréales marocain est porté par le blé tendre. Il constitue en effet la moitié de la récolte. Le Maroc a ainsi réalisé une production de blé tendre de 49 millions de quintaux au titre de la campagne 2016-2017, en hausse de 163% par rapport à la campagne précédente durant laquelle un volume de 18,6 millions de quintaux a été produit. La production actuelle de blé tendre s’inscrit également en hausse de 63% par rapport à une production moyenne. L’essentiel de cette récolte a été atteint au niveau de Rabat-Salé-Kénitra, soit un volume de 12 millions de quintaux. En parallèle, la production de blé tendre représente une part de 23% de la récolte globale. Le volume réalisé au titre de ladite campagne est estimé à 22 millions de quintaux au moment où la production de l’orge s’est articulée autour de 25 millions de quintaux.

Bonne synergie public-privé

Pour assurer un bon déroulement de la campagne, d’importants efforts ont été déployés aussi bien de la part des professionnels du secteur que de la part des pouvoirs publics. Le département de l’agriculture ne cesse de renforcer son engagement vis-à-vis du secteur. Une batterie de mesures a été mise en place pour assurer les bonnes conditions de la récolte. Une décision a été signée en mai dernier entre le département de l’agriculture et celui des finances pour garantir une campagne de récolte et de commercialisation des céréales au titre de la campagne 2016-2017.  Les mesures prises se sont articulées autour d’un prix de référence de 280  dirhams le quintal rendu moulin pour une qualité standard et d’une subvention forfaitaire de 10  dirhams le quintal au profit des quantités de blé tendre de production nationale acquises durant la période allant du 15 mai au 15 octobre 2017.  Une prime de magasinage de 200 dirhams le quintal par quinzaine a été introduite pour la quantité globale du blé tendre collecté du 15 mai au 15 octobre 2017, octroyée aux organismes stockeurs. Cette prime sera servie jusqu’à fin décembre 2017. En vue de protéger la production nationale du blé tendre à la frontière, les deux départements ministériels ont imposé des droits de douane de 135% jusqu’au 31 décembre 2017. Il a été également décidé de reconduire le système d’appels d’offres pour l’approvisionnement des minoteries industrielles en blé tendre destiné à la fabrication des farines subventionnées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *