Campagne 2018-2019 de cueillette des fraises à Huelva : Le Maroc et l’Espagne tirent un bilan positif

Campagne 2018-2019 de cueillette des fraises à Huelva : Le Maroc et l’Espagne tirent un bilan positif

Les gouvernements marocain et espagnol ont tiré «un bilan positif» du recrutement de 14.583 personnes pour la campagne 2018-2019 des fraises et des fruits rouges dans la province espagnole de Huelva, affirmant que les personnes déplacées du Royaume constituent «un complément migratoire indispensable».

«Le déplacement de 14.583 personnes de nationalité marocaine, dans le cadre d’un processus de migration régulière, ordonnée et sûre, a été positif pour les pays d’origine et de destination, mais surtout pour les personnes qui participent à cette campagne de migration circulaire», indique jeudi un communiqué conjoint des deux gouvernements à la suite de l’achèvement de cette campagne. La campagne agricole de la province de Huelva, a-t-on souligné, «est un facteur très important de développement économique et d’emploi, où 5 millions de jours de travail ont été déclarés et pour lesquels l’affiliation à la sécurité sociale au mois de mai 2019 a enregistré une moyenne de 91.291 inscriptions au régime spécial agricole». Les travailleurs espagnols ont représenté 42.979, les communautaires 21.894 et les extracommunautaires 26.418, ajoute le communiqué, notant que ces chiffres montrent que les personnes déplacées du Maroc constituent un complément migratoire indispensable compte tenu du volume d’embauche. Les personnes de nationalité espagnole ou étrangère résidant en Espagne représentent la grande majorité des ouvriers agricoles de Huelva.

Au cours de la campagne 2019, les deux gouvernements ont introduit des améliorations au niveau de la gestion et du suivi de la campagne, en augmentant le nombre de réunions et la fréquence des contacts, ce qui a permis de mettre en place une organisation appropriée permettant l’arrivée progressive des personnes qui viennent travailler selon un calendrier établi en fonction des besoins exprimés par le secteur.

Selon la même source, les autorités marocaines et espagnoles ont déployé des efforts très importants pour respecter des délais extrêmement courts. «Conscientes des progrès réalisés, elles se félicitent mutuellement d’avoir pu répondre aux besoins du secteur», poursuit le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *