Campagne agricole : projections mitigées

Campagne agricole : projections mitigées

Globalement, la campagne de cette année a été marquée par une pluviométrie excédentaire et généralisée. Ainsi, les réserves en eau des barrages à usage agricole ont atteint 6,5 milliards de m3, établissant le taux de remplissage à environ 50% contre 44% la campagne précédente. Le cumul pluviométrique moyen national a atteint, au 17 novembre, 103 mm contre 74 mm en année normale. Concernant la répartition des superficies cultivées, la superficie totale semée en céréales d’automne s’élève à 800.000 ha. Soit une hausse de 60% par rapport à la campagne précédente. Pour les légumineuses alimentaires, la superficie totale semée a été identique à celle de l’année précédente: 24.000 Ha. Pareille pour les cultures fourragères, dont la superficie semée a totalisé 168.000 ha. En hausse de 22% par rapport à la campagne précédente, la superficie totale travaillée en céréale a atteint cette année 2,2 millions Ha. Elle est localisée essentiellement au niveau de Chaouia-Doukkala (30%), du Gharb-Zaêr ( 17%), du Moyen Atlas ( 10%), du Tadla-Tensift et du Rif-Pré-Rif (11%). À noter que l’industrialisation de la production affiche cette année une bonne santé. Et la superficie travaillée mécaniquement totalise 2 millions ha. Soit 91% de la superficie globale travaillée. Au volet de la commercialisation des intrants, les ventes globales de semences céréalières ont atteint 312.000 Qx contre 247.000 Qx la campagne précédente et 364.000 Qx en moyenne durant les cinq dernières campagnes agricoles. A ce niveau, les disponibilités de la Société Nationale de Commercialisation des Semences (SONACOS) s’élèvent à 940.000 Qx. De même, un arrêté relatif à la subvention des semences céréalières certifiées a été signé le 17 novembre 2003. S’agissant des engrais, les ventes ont totalisé 335.000 T, soit une hausse de 15% par rapport à la campagne précédente et de 25% par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes. En hausse toujours, les cultures d’exportation. Ainsi, les exportations globales de primeurs ont atteint, au 12 novembre 2003, 42.000 T contre 33.000 T à la même date de campagne précédente. Soit une hausse de 27%. Même constat concernant les exportations de tomate qui ont atteint 27.000 t contre 22.00 la campagne précédente. Soit une hausse de l’ordre 22%. Les exportations de légumes et fruits divers ont totalisé 14.500 T, en hausse de 31%. Au rayon des agrumes, les exportations se sont élevées au 12 novembre à 34.500 T contre 33.100 T la campagne précédente à la même date. Ces résultats positifs ont été tempérés par la baisse enregistrée sur d’autres volets. Ainsi, au rayon des cultures sucrières, la superficie travaillée en betterave à sucre a atteint 42.000 Ha ( 64% du programme), soit une baisse de 23% par rapport à la campagne précédente. En baisse également, les semis ont porté sur 34.000 Ha, reculant de 30% par rapport à la campagne précédente à la même date ( 48.800 Ha). Cette baisse est due aux difficultés d’accès aux champs suite aux dernières précipitations enregistrées notamment au niveau du Gharb, du Loukous et des Doukkala. La couverture-assurance des terres a, elle-aussi, connu une nette diminution cette année. Ainsi, la superficie céréalière assurée a atteint, au 10 novembre, 50.000 ha pour 6.700 adhérents, contre 65.000 ha pour 8600 adhérents la campagne précédente.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *