Campagne céréalière 2011-2012 : Diminution de 39,1 % de la production des trois principales céréales

Campagne céréalière 2011-2012 : Diminution de 39,1 % de la production des trois principales céréales

La production et le rendement des trois principales céréales connaissent une régression. Les statistiques définitives au titre de la campagne agricole 2011-2012 démontre un repli respectif de 39,1 et 38% comparativement à la campagne précédente. Le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime indique dans ce sens que cette baisse résulte du déficit pluviométrique enregistré durant les mois de février et mars. À cet effet, le ministère de l’agriculture souligne que «les basses températures ayant caractérisé les mois de février et mars ont toutefois contribué favorablement à l’atténuation des effets négatifs de l’absence des pluies». Et de poursuivre que «ces baisses conjuguées à l’amélioration des conditions climatiques vers la troisième décade du mois de mars et au cours du mois d’avril, où on a enregistré un cumul pluviométrique de 62 mm, ont également eu un effet très bénéfique sur la production ainsi que sur la qualité des grains». Au niveau de la production, le volume des trois principales céréales s’est établi à 51 millions de quintaux sur une superficie de près de 5 millions d’hectares.
Le rendement moyen est fixé dans ce sens à 10,1 quintaux par hectare. Notons que la production céréalière de la campagne 2011-2012 vient principalement des zones favorables et de l’irrigué. «Pour une superficie globale de près de 5 millions d’hectares emblavée en céréales dont le blé tendre, le blé dur, et l’orge occupent respectivement 43, 19 et 38%, la production a été de 27,4, 11,3 et 12 millions de quintaux respectivement», précise le ministère.
Rappelons qu’au titre de la prochaine campagne 2012-2013, le ministère de l’agriculture a estimé la production des céréales de la récolte 2012 à 48 millions de quintaux dont 26 millions de quintaux de blé tendre. Par ailleurs, la collecte cumulée des céréales, au terme de la campagne de commercialisation 2011-2012, a atteint à fin mai 2012 près de 22,6 millions de quintaux, en hausse de 22% par rapport à la récolte 2010. Un volume constitué presque exclusivement de blé tendre dont la collecte s’est établie autour des 22,41 millions de quintaux. Les parts d’intervention des commerçants, des minoteries et des coopératives sur le blé tendre se sont élevées pour la même période à 67, 27 et 5% du volume collecté. Pour la même période, les importations de céréales ont atteint 59 millions de quintaux dont près de 50% de blé tendre. La transformation industrielle a atteint pour sa part les 69,4 millions de quintaux avec une part de 73% de blé tendre. Les stocks des céréales disponibles au 31 mai 2012 ont été fixés à 20,1 millions de quintaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *