Cap 2009 prévoit des tarifs plus agressifs

Cap 2009 prévoit des tarifs plus agressifs

«Nous devons établir des tarifs plus agressifs pour offrir à nos clients un package plus attractif avec des produis innovants», a déclaré Hamid Addou, directeur général de l’ONMT. «Nous allons adopter deux principales mesures. La première consiste à aller vers les opérateurs de dernière minute afin de mettre l’image du Maroc en avant. Ensuite nous allons lancer une campagne de communication vers la fin janvier 2009 pour insister sur les touristes à venir au Maroc. Nous espérons aussi sécuriser le premier semestre 2009», a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse, mardi 23 décembre, à Casablanca pour la présentation du «Cap 2009».  Ce programme  prévoit six mesures pour faire face à la conjoncture internationale. Ces mesures devraient limiter l’impact de la conjoncture financière et économique internationale sur le secteur du tourisme. Il s’agit en fait d’atténuer l’impact de la crise sur le court terme, cela à travers le lancement d’actions transverses nationales afin de conserver et consolider les parts de marché de notre pays. Ce programme prévoit aussi le lancement d’actions tactiques régionales de proximité afin de dynamiser l’activité touristique sur les quatre régions prioritaires, à savoir : Marrakech, Fès, Casablanca et Agadir. Cap 2009 veut aussi maintenir l’attractivité du tourisme marocain, consolider les parts de marché au niveau des marchés émetteurs et préparer et anticiper la sortie de la crise internationale. Cap 2009 cible en fait six axes principaux qui sont : attirer davantage les touristes étrangers, renforcer le positionnement du Maroc à l’étranger, renforcer et développer le tourisme interne, améliorer l’expérience touristique du client et le fidéliser, entretenir la dynamique d’investissement touristique, et enfin renforcer l’accompagnement institutionnel à travers la mise en place d’une cellule de veille et de suivi au niveau de l’Observatoire du tourisme. «Nous allons partir à la conquête de nouveaux marchés qui sont moins affectés par la crise comme l’Europe de l’Est et les pays arabes», a déclaré le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Bousaïd. «Le Maroc renforcera sa capacité d’accueil des touristes avec l’ouverture de deux stations Saïdia et Mazagan. On est très confiant dans nos produits pour préserver nos parts de marché dans une conjoncture internationale difficile», a-t-il ajouté.
Toujours sur un ton rassurant, M. Boussaid a souligné que «le secteur du tourisme est en bonne santé». «On a réalisé de bons résultats durant les cinq dernières années. À la fin de l’année 2008, on réalisera près de 8  millions de touristes, ce qui fait un plus de 7% par rapport à l’année dernière», a-t-il affirmé. «Le secteur du tourisme réservera sa première place en tant que premier secteur porteur de devise. On poursuivra notre stratégie avec plus de prudence. On est optimiste, notre pays a un bon produit, des bonnes conditions pour être plus résistant», a conclu le ministre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *