Caravane agricole Phosboucraa : Une contribution à la promotion de la filière cameline

Caravane agricole Phosboucraa : Une contribution à la promotion de la filière cameline

De la protection du cheptel camelin à l’amélioration de la productivité de la filière, en passant par la valorisation de la viande et du lait camelin, le programme de cette sixième étape était aussi riche que varié.

Cela va faire quelques années déjà que les Caravanes OCP sillonnent l’ensemble des régions du Maroc pour apporter leur pierre à l’édifice et soutenir ainsi le Plan Maroc Vert.

Aujourd’hui, le Groupe OCP et la Fondation Phosboucraa donnent le coup d’envoi de la sixième étape de la «Caravane agricole Phosboucraa» à Assa, chef-lieu de la province d’Assa-Zag. La «Caravane agricole Phosboucraa» est organisée en partenariat avec le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime ainsi que la province d’Assa-Zag, la Chambre d’agriculture et les organisations professionnelles de la province d’Assa-Zag.

A  qui s’adresse la «Caravane agricole Phosboucraa»? Elle est destinée aux petits éleveurs et agriculteurs des régions traversées, afin de leur apporter l’expérience et le savoir-faire de différents experts et partenaires du Groupe OCP.

Cette 6e étape, qui fait escale dans la province d’Assa-Zag et dans la région de Guelmim-Oued Noun, permet l’accompagnement, la sensibilisation et la formation de plus de 350 petits éleveurs-agriculteurs de la filière cameline. La «Caravane agricole Phosboucraa» offre à cette occasion un accompagnement complet en matière de conduite de l’élevage et de valorisation des produits du dromadaire. De la protection du cheptel camelin à l’amélioration de la productivité de la filière, en passant par la valorisation de la viande et du lait camelin, le programme de cette sixième étape était aussi riche que varié.

Le programme de la Caravane est étoffé par l’organisation de master class, sessions de formation spécifiques sur lesdits thèmes. Deux jours durant, 60 éleveurs ont bénéficié de conseils pratiques dans le but d’augmenter leurs revenus. Ces sessions de formation spécifiques sont animées par des experts marocains mais aussi des spécialistes étrangers présentant l’expérience de leurs pays respectifs en matière de développement de la chaîne de valeur cameline.

Lors des conférences, un accompagnement didactique est également assuré par des experts agronomes et vétérinaires sous forme de présentations illustrées et d’interaction avec les professionnels du secteur. Cet accompagnement permet la vulgarisation des techniques de production et met l’accent sur la conduite rationnelle des élevages camelins ainsi que sur l’amélioration des performances de la filière grâce à une meilleure maîtrise des volets alimentation, santé et valorisation du lait et de la viande de dromadaire.

Prenant en considération la particularité des régions du Sud, ces informations sont destinées à permettre aux petits éleveurs d’améliorer significativement la productivité de leurs élevages, d’augmenter leurs revenus et, in fine, améliorer leurs conditions de vie ainsi que celles de leurs familles.

En apportant son soutien au développement de la filière cameline, la «Caravane agricole de Phosboucraa» prend en considération les spécificités des régions du Sud. Alfred Capus n’a-t-il pas dit un jour que «l’hirondelle ne fait pas le printemps, mais le chameau fait le désert» !

Le chameau est intrinséquement lié aux zones sahariennes. 70% des populations locales vivent principalement de ce secteur.  De la sorte, cette caravane apporte sa contribution à la promotion de la conduite rationnelle des élevages camelins et à l’amélioration de leurs performances.

Il est à noter qu’une deuxième innovation a marqué cette édition avec l’organisation d’un concours de sélection de dromadaires performants et des prix alloués aux meilleurs «reproducteurs», «chamelles laitières», «chamelons» et «troupeaux». Par ailleurs, le Groupe OCP, la Fondation Phosboucraa, le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime et ses entités régionales et provinciales ainsi que la Chambre d’agriculture et les professionnels du secteur camelin ont apporté des informations et recommandations au niveau des stands qui leur sont dédiés au sein de l’espace «Exposition» de la «Caravane agricole Phosboucraa».  Les éleveurs y ont eu également l’opportunité d’approfondir leurs connaissances sur la «Campagne santé cameline», actuellement menée par la Fondation Phosboucraa, l’ONSSA et les Associations des éleveurs de dromadaire, au niveau de la région Guelmim- Oued Noun.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *