Cartier Saada démarre à la cote

Cartier Saada démarre à la cote

Comme le veut la tradition à la Bourse, c’est à Pierre Cartier, président-directeur général de Cartier Saada, qui, à dix heures en ce mercredi 21 juin 2006,  a donné le coup de cloche marquant les débuts de la cotation de cette entreprise de Marrakech à la Bourse de Casablanca. La remise des clés de la Bourse et de la pierre tombale s’est faite sous les feux des projecteurs en présence du président du directoire de la Bourse de Casablanca, lequel fera montre de jeux de mots : «Marrakech dispose désormais d’une entreprise cotée. C’est une ville cotière!». L’opération consistait en une introduction par augmentation de capital sous forme d’émission de 120 000 nouvelles actions au prix de 1875 dirhams pour un montant global de 22 200 000 dirhams. La période de souscription s’étalait du 7 au 9 juin. Le succès est indéniable. En effet, la valeur Cartier Saada a été sur-souscrite 16,93 fois et drainé quelque 743 souscripteurs atteignant les 375 891 510 dirhams. A noter une grande participation des OPCVM ( 27,5% de la part réservée aux institutionnels). De même, cinq souscripteurs étrangers ont participé à l’opération. La  PME dispose désormais de 30, 84% de son capital sous forme de flottant à la BVC. L’objectif principal de la levée de fonds est le financement des travaux d’extension. La première partie du projet de l’augmentation de capacité sera bouclée en septembre. La deuxième partie, permettant d’atteindre les 3000 tonnes d’exploitation le sera en 2007, précise Hassan Debbarh, directeur général de la société. En tout, le programme d’investissement, d’un montant global de 27 millions de dirhams, s’étale sur trois années. Autre objectif visé assigné à cette opération, l’institutionnalisation du tour de table. A cet effet, les 743 souscripteurs qui ont rejoint l’actionnariat seront représentés au conseil d’administration de l’entreprise, selon les assurances de M. Cartier. A noter que Cartier Saada écoule plus de 95% de sa production à l’export, principalement en Europe. Une partie des fonds levés sera aussi dédiée à la filiale chargée de la distribution, Zoubairi Distribution SARL, laquelle traite une trentaine de produits divers allant des olives aux champignons. Cette filiale intervient dans l’importation, la commercialisation et la distribution de produits agroalimentaires en conserve et dans la commercialisation et la distribution des produits Cartier au Maroc. Zoubairi Distribution opère principalement dans les circuits de la distribution modernes.
Cartier Saada opère dans le secteur de conserves d’abricot, d’oreillons et d’olives destinés au marché pâtissier et à l’exportation. Cette introduction est la troisième du genre réussie en 2006 par Finergy, coordinateur global de l’opération et membre du syndicat de placement avec Safa Bourse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *