Casa Anfa : la nouvelle centralité urbaine de Casablanca

Casa Anfa : la nouvelle centralité urbaine de Casablanca

La Tour Casa Finances City est sans conteste l’emblème de ce quartier d’affaires de référence qui abritera prochainement d’autres entités financières dont la CIMR, la BCP, Attijariwafa bank et Maroc Clear.

Casa Anfa concrétise une vision d’avenir pour le développement urbain de Casablanca. Regroupant un pôle résidentiel et un pôle affaires, ce nouveau projet vient développer une nouvelle centralité urbaine de Casablanca. Etendu sur une superficie de 350 hectares, Casa Anfa donne un nouveau visage à l’ancien aéroport d’Anfa. Ce projet offre un ensemble urbain cohérent qui répond aux attentes de la population casablancaise et aux orientations structurelles visant à développer des infrastructures aux standards internationaux. Cette vision hisse Casablanca au rang des grandes métropoles internationales.

Un projet urbain aux standards internationaux

Casa Anfa prend en considération tous les enjeux auxquels doit faire face aujourd’hui toute métropole moderne. C’est dans ce sens que le projet a été conçu en prenant compte des challenges actuels de la mobilité. La conception du projet a été faite de sorte à assurer une connectivité intermodale optimale de la zone avec l’environnement urbain.

De même, le projet met les espaces verts au cœur de la proposition d’un modèle de vie urbaine. Casa Anfa répond aux standards internationaux avec un ratio espaces verts par habitant d’environ 10 m² pour 100.000 habitants prévus. Ainsi, 100 hectares du projet sont  réservés aux espaces verts et aux espaces de promenade avec l’aménagement de traverses dédiées aux piétons et aux circulations douces. L’ensemble de ces espaces verts est connecté par un système de mails verts qui assure des liaisons piétonnes entre les différents quartiers du projet.

Un quartier d’affaires de référence

Casa Anfa vient répondre à une exigence de taille, en l’occurrence le développement économique du pays. Grâce à son quartier d’affaires, le projet contribue clairement à cette dynamique. La Tour Casa Finances City est sans conteste l’emblème de ce quartier d’affaires de référence qui abritera prochainement d’autres entités financières dont la CIMR, la BCP, Attijariwafa bank et Maroc Clear.

D’une hauteur de plus de 120 mètres carrés, le grand bâtiment de ce hub financier couvre une superficie de 33.000 mètres carrés. Plus de 20 étages sont aménagés aux derniers standards et normes pour accueillir les institutions financières nationales et multinationales.

Une première tranche qui se développe

La première tranche de Casa Anfa, couvrant une superficie globale de 100 hectares, comprend quatre quartiers. Il s’agit d’Anfa Clubs, d’Anfa Cité de l’Air, d’Anfa Aéropostale et les 18 hectares d’Anfa Park. L’état d’avancement de cette première tranche suscite l’intérêt aussi bien des particuliers que des professionnels et les particuliers. Une surface constructible de 1.200.000 mètres carrés a été identifiée à ce niveau dont 700.000 mètres carrés de logements, 400.000 mètres carrés pour les bureaux et 100.000 mètres carrés pour les équipements.

A ce jour, 750.000 mètres carrés de la superficie constructible globale sont placés. On note un taux de 31% pour la composante bureaux, soit 230.000 m² surface hors œuvre net (SHON). De même, 62% sont réservés pour la composante logements, soit 460.000 m² SHON et 8% pour les équipements, soit 60.000 m² SHON.

Chiffres clés 

350 hectares

Superficie foncière globale

4.300 000 m2

Surface constructible globale

2.300 000 m2

Logements

700.000 m2

Equipements comprenant les équipements d’éducation, de santé, commerciaux, hôteliers, de culture, de loisirs et de sport

1.300.000 m2

Bureaux

100 hectares

Espaces verts, dont Anfa Park, un grand parc central de 50 hectares

Environ 100.000

Habitants prévus à terme

Environ 100.000

Emplois prévus à terme

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *