Casa Green Town: La vision futuriste de la CGI

Casa Green Town: La vision futuriste  de la CGI

Une première tranche commercialisée à hauteur de 95%, 600 unités livrées d’ici juin 2015 et près de 300 millions de dirhams de budget engagés depuis le démarrage.

C’est dans l’ensemble les principaux indicateurs reflétant le bon développement du projet Casa Green Town. Initié par la Compagnie générale immobilière (CGI), le Casa Green Town s’érige en tant que complexe résidentiel intégré purement marocain.

«Nous nous réjouissons de la bonne dynamique que connaît le projet qui répond aux exigences d’un marché et d’une clientèle de plus en plus matures. Il traduit pleinement le savoir-faire de la CGI en termes de développement urbain. Il s’agit, en effet, d’une ville moderne, d’un plus grand projet urbanistique intégré au Maroc comme à l’étranger», a expliqué Najib Arhila, directeur général délégué en charge du pôle développement et réalisation de la CGI, lors d’une visite, vendredi, au site du Casa Green Town. Cette ruche a, par ailleurs, mobilisé plus de 6.000 ouvriers, 100 entreprises nationales et internationales, soit 40 millions d’heures de travail.

A ce jour, le projet a nécessité 450.000 mètres cubes de béton, 20.000 tonnes d’acier, 600.000 mètres carrés de maçonnerie, 2 millions de mètres cubes de terrassement et 425 kilomètres de réseau d’assainissement contribuant à la réalisation de 1 million de mètres carrés de plancher. Dans sa dimension intégrée, le projet du Casa Green Town totalise un investissement de l’ordre de 11 milliards de dirhams sur six ans. La configuration financière se décline comme suit : un tiers de dette, un tiers de fonds propre et un tiers d’avance client.

De même, la marge du développeur ne dépasse pas les 20%. Le Casa Green Town qui se situe au centre de la forêt de Bouskoura se positionnera prochainement en tant que cœur de vie de cette zone. Dans ce sens, le Groupement d’intérêt économique regroupant l’ensemble des promoteurs immobiliers situés autour de la forêt de Bouskoura a procédé à la mise à niveau du réseau autoroutier et ce pour un investissement de 200 millions de dirhams. «Nous avons pensé à optimiser le flux de trafic entre le site et la ville de Casablanca. Pour ce faire nous avons choisi de mettre au service des résidents tous les équipements de proximité», souligne M. Arhila.
Ainsi, le projet accueillera bientôt un campus universitaire portant sur une capacité de 8.000 étudiants. La première tranche de cet axe est en cours de construction et sera livrée prochainement.

«Ce campus sera le nouveau pôle d’éducation supérieure qui accueillera l’université internationale de Casablanca. Il accueillera en premier temps près de 3.000 étudiants», souligne Najib Arhila. De même, l’école américaine ouvrira incessamment consolidant ainsi l’intérêt que porte Casa Green Town au volet éducation .

Casa Green Town se veut également un site connecté. Le projet sera doté d’une infrastructure de connectivité en fibre optique intégrale permettant ainsi de relier l’ensemble des composantes du projet. Dans ce sens, un Data Center centralisera les dispositifs de sécurité du site, à savoir la vidéosurveillance et la gestion des accès.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *