Casa Port : Un bijou au milieu du chaos

Casa Port : Un bijou au milieu du chaos

La nouvelle gare de Casa Port, inaugurée récemment par SM le Roi, est un vrai chef-d’œuvre. Ambiance haut standing, équipements et installations de haut niveau, multitude de points de restauration et d’enseignes internationales, de services et de prestations… le voyageur s’y sentira à coup sûr comme dans un pays européen. Mais seulement à l’intérieur. Car une fois hors de l’enceinte de la gare, c’est le véritable choc avec la dure réalité, avec un voisinage qui est en total contraste avec l’ambiance high-tech de la gare.

Juste en face de la gare, bien que des hôtels de haut standing du Groupe Accor y soient implantés (Sofitel, Novotel et Ibis), l’espace qui s’étend entre ces trois établissements et l’arrière des vieilles bâtisses fantômes comme l’hôtel Marhaba (sur l’avenue des FAR) est devenu une sorte d’îlot de danger où se retrouvent des hordes de délinquants. Une véritable menace et source d’inconfort aussi bien pour les clients des trois hôtels, généralement des hommes d’affaires et touristes étrangers, que pour les millions de voyageurs qui utilisent la nouvelle gare.

En empruntant l’avenue Houphouët Boigny qui mène vers la place des Nations Unies, on trouve également le célèbre marabout de Sidi Belyout autour duquel l’ambiance n’est pas forcément fréquentable le soir pour des étrangers et même pour les Marocains.

Autre problème de la nouvelle gare : sa connexion aux autres modes de transport. Oui les petits taxis rouges sont disponibles en nombre suffisant et parfois même en surabondance à tel point que le voyageur qui vient à peine de débarquer se sent harcelé. Le standing de la nouvelle gare impose que la ville organise les prestations des taxis à l’extérieur.

De même, il est dommage que le voyageur qui sort de la gare soit obligé de marcher longuement pour trouver la première station de tramway. Les principes de complémentarité et de multimodalité voudraient qu’il y ait une ligne de tramway à la sortie de la gare. On sait que dans les projets de Casa Transport, il est prévu une ligne qui reliera Sbata à la nouvelle corniche en passant par Casa Port. Mais il faudra encore attendre jusqu’en 2025.

D’ici là, il est urgent pour tous les acteurs de la ville (mairie, wilaya, Casa Transport…) de faire en sorte que la nouvelle gare ne reste pas un îlot isolé au milieu du chaos. Ce serait dommage vu les milliards que sa réalisation a nécessité.  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *