Casa Tramway : 5 ans de performance au service de la mobilité urbaine

Casa Tramway :  5 ans de  performance  au service de la mobilité urbaine

157 millions de passagers, 40% de voyageurs abonnés et 12 millions de kilomètres parcourus

Sur les cinq premières années, les rames du tram casablancais ont transporté plus de 157 millions de passagers dont environ 40% de femmes. A cet effet, le nombre de passagers a grimpé de 22 millions de voyageurs en 2013 à 35 millions en 2017.

Montée en puissance de la première ligne du tramway de Casablanca. Cinq ans après sa mise en service, cette nouvelle solution de mobilité, désormais familière aux Casablancais, a enregistré une bonne performance aussi bien en termes de passagers qu’en termes de kilomètres parcourus. Le bilan dressé, mardi 12 décembre par les représentants de Casa Transports SA, entreprise en charge du développement des nouvelles infrastructures de mobilité de la ville de Casablanca, confirme le succès du tramway de Casablanca en ces premières années d’opérationnalité. Sur les cinq premières années, les rames du tram casablancais ont transporté plus de 157 millions de passagers dont environ 40% de femmes. A cet effet, le nombre de passagers a grimpé de 22 millions de voyageurs en 2013 à 35 millions en 2017.

Le tram a ainsi parcouru depuis sa mise en marche plus de 12 millions de kilomètres. Une bonne partie des usagers favorise la formule abonnement pour leurs voyages. Les représentants de Casa Transports SA révèlent à cet égard un taux important. Il s’avère que près de 40% des passagers quotidiens optent pour des abonnements hebdomadaires, mensuels ou étudiants. Rien qu’en 2017, 12 millions de voyages ont été effectués par les abonnés, dont 3 millions d’étudiants bénéficiant d’un tarif spécial subventionné par la ville de Casablanca. L’engouement manifesté par la population casablancaise pour le tram a poussé Casa Transports SA à améliorer continuellement son niveau de service. La finalité étant de garantir la satisfaction de l’ensemble des passagers. Une stratégie a été mise en place visant en premier à réduire les temps d’attente en station et ce de façon progressive. L’attente est désormais évaluée à 4:30 minutes en heure de pointe contre 6 minutes en 2013. La vitesse moyenne des trajets arrive, quant à elle, à 19 kilomètres par heure.

La 2ème ligne opérationnelle fin 2018

Le chantier de la deuxième ligne du tramway va bon train. Lancés en 2015, les travaux se déroulent selon l’agenda fixé. C’est ce qui a été souligné par Casa Transports SA promettant une opérationnalité de la deuxième ligne au dernier trimestre 2018. La mise en marche de cette ligne d’une longueur de 17 kilomètres s’inscrit dans la succession de l’implémentation du plan de développement de l’infrastructure de mobilité de la ville. La nouvelle ligne enrichirait ainsi le réseau du tramway tout en créant une complémentarité avec la ligne existante, reliant ainsi le boulevard Anoual à Sidi Bernoussi. En parallèle, les travaux préparatoires pour le lancement des chantiers des lignes 3 et 4 sont d’ores et déjà lancés. Ces lignes devraient être effectives entre 2021 et 2022. Portant conjointement sur une longueur de 28 kilomètres, la ligne 3 reliera le quartier Hay Lalla Meriem à la Mosquée Hassan II au moment où la ligne 4 connectera la zone industrielle Moulay Rachid au boulevard Mohammed VI.

2 lignes de bus à haut niveau à partir de 2020

2020 est une importante date à retenir. Elle connaîtra en effet le lancement officiel de 2 lignes de bus à haut niveau de services. «Il s’agit de bus articulés d’une grande capacité, disposant de voies dédiées avec un service similaire à celui du tramway, qui permettront de densifier le réseau de transports en commun de la ville et de multiplier les points d’intermodalité pour maximiser leur adoption par les citoyens», apprend-on de Casa Transports SA. De par ces chantiers ouverts, Casa Transports SA concrétise ses engagements dans le cadre du programme de développement de la ville de Casablanca 2015-2020. Ce dispositif conclu en septembre 2014 devant le Souverain s’articule autour d’une enveloppe budgétaire de 33,5 milliards de dirhams. Plus des deux tiers de ce montant sont consacrés à la mobilité. En parallèle aux lignes de transport en commun en site propre, le plan prévoit la construction de 15 parkings relais et la réalisation d’importants ouvrages et trémies sur 4 principaux axes de la métropole. Sur le calendrier figure également le grand chantier de réaménagement des accès des accès sud de Casablanca ainsi que la construction de parkings en ouvrage et du Poste central de régulation du trafic.

Transports en commun : Le réseau se modernise

Casablanca a adopté une stratégie intermodale qui mise sur le développement d’un réseau de transport en commun en site propre intégré et à usage multiple. Plusieurs modes de déplacement ont dans ce sens été définis. Citons entre autres les trains, bus et tramway.

Ces services de mobilité urbaine vont être déployés de manière à limiter l’utilisation des véhicules particuliers en ville. La première ligne de tramway a permis la création de 5 pôles d’échanges multimodaux facilitant ainsi l’interconnexion entre les différents modes de transport public.

Ils se situent respectivement à Hay Mohammadi, à la place Sidi Mohammed devant la gare Casa Voyageurs, à la place des Nations Unies, au niveau du rond-point Bachkou et au niveau du boulevard Abdelmoumen au quartier des hôpitaux.

Programme de mobilité : 18,5 milliards DH pour Casa Transports SA

En vue de concrétiser ses engagements dans le cadre du programme de mobilité 2015-2022, une enveloppe de 18 milliards de dirhams a été allouée à Casa Transports SA. Ce montant finance la réalisation d’un programme de 80 kilomètres de transports en commun ainsi que le développement d’une offre moderne et efficace. Il couvrira également la réalisation de 15 parkings relais tramway, le projet de réaménagement des accès Sud de Casablanca ainsi que d’importants ouvrages et trémies sur 4 axes majeurs de la ville, sans oublier la réalisation du Poste central de régulation de trafic et des parkings en ouvrage.

Transports en commun en site propre : 16 milliards de dirhams d’investissements

Cette enveloppe a permis dans un premier temps de créer la première ligne de tramway reliant Sidi Moumen à Ain Diab et aux facultés sur une longueur de 31 kilomètres. Parmi les investissements prévus dans ce sens figure la création de la deuxième ligne, dont les travaux ont été lancés en mai 2015. Cette ligne reliera sur 17 kilomètres le quartier Anoual à Sidi Bernoussi. Le programme de transports en commun en site propre prévoit également la réalisation de la ligne 3 connectant sur 14 kilomètres la zone industrielle Moulay Rachid, le boulevard Driss Harti, le boulevard Mohammed VI et la Gare Casa Port. A cela s’ajoute la ligne 4 reliant sur une distance de 14 kilomètres Lahraouiyine – Quartier Sidi Othmane au boulevard Oulad Ziane et la Mosquée Hassan II. S’agissant de la ligne bus à haut niveau de service, sa première ligne porte sur une longueur de 12 kilomètres reliant le boulevard Mohammed VI au boulevard Al Qods, à Sidi Maarouf et à Lissasfa. La deuxième ligne du bus s’étendra sur une longueur de 10 kilomètres reliant le pôle urbain Rahma au boulevard Oum Rabia, Hay Hassani et la ville nouvelle Casa Anfa.

Accès sud de Casablanca : 657 MDH pour le réaménagement

Le réaménagement de cet important accès de la métropole porte sur la mise en œuvre d’un projet étalé sur 3 kilomètres au niveau de l’échangeur de l’accès sud de la ville et deux carrefours majeurs. Les travaux de réaménagement concernent également la construction de 2 kilomètres de passages souterrains et de 13 ouvrages d’art. Ce grand chantier vise également la connexion complète entre le sud de Casablanca et les villes de Rabat, Marrakech et El Jadida. Il tend par ailleurs à assurer l’accessibilité directe de l’aéroport Mohammed V à la Cité financière internationale de Casablanca.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *