Casablanca aura sa maison du Saumon

L’eldorado casablancais attire de plus en plus des entrepreneurs étrangers pour y lancer de nouvelles affaires, aux concepts «novateurs». Jean-Pierre Buisson et Bosh Stéphane, détenant l’exclusivité sur le Maroc de la première franchise hors-Hexagone de l’établissement français du saumon «Comptoir du saumon & Cie», ont élu domicile à la ville blanche pour y ouvrir un espace réunissant une échoppe, un «pub» et un restaurant, dédiés au saumon et autres produits de la mer.
Dans un seul endroit, le client peut ainsi acheter et savourer, dans une ambiance colorée, des mets à base de saumon, de caviar ou d’oeufs de poisson. Une de ces cavernes aux trésors où les gourmets «bidaouis» pourront venir rêver. Ce concept original, connaissant actuellement un grand succès en France, a été développé en 1992 par Phillip Pringault, propriétaire du «Comptoir du saumon & Cie».
Ces deux aventuriers des temps modernes, séduits par le Maroc et par les habitudes culinaires raffinées de sa population, ont choisi Casablanca pour le potentiel qu’elle recèle pour ce genre de projets. «Les Casablancais sont des bons vivants qui adorent les bonnes délices et exigent une qualité de service irréprochable. Aussi, notre objectif est-il de satisfaire cette clientèle au goût raffiné et de lui faire partager des moments de plaisir», note M. Bosh. Les domaines de la restauration et la gérance ne renferment en effet aucun secret pour ces deux professionnels qui ont passé plus d’une vingtaine d’années à gérer de grands restaurants et «pubs» de la capitale française.
MM. Buisson et Bosh sont confiants dans la réussite de leur projet. «Nous sommes très satisfaits des conclusions de notre étude de marché» souligne M. Buisson. «Les prix affichés pour ces produits importés sont raisonnables», affirme-t-on. «Avec 250 Dh, un client pourra s’offrir un bon repas», déclare M. Bosh. Le saumon sera commercialisé à 500 ou 600 DH le Kg.
Le comptoir du saumon, dont l’ouverture est prévue pour septembre prochain, aura coûté près de 6 millions de dirhams, financé en partie par des fonds octroyés par une banque de la place. Il marque le début d’une expansion vers d’autres grandes villes du Royaume : Marrakech, Rabat et Agadir. «L’objectif d’ici 2003 est de disposer de deux à trois établissements au Maroc», note M. Buisson. Pour démarrer le projet, une vingtaine d’employés assurera dans un premier temps le service. Parmi ces derniers, les responsables seront envoyés en France pour passer des stages au sein de la compagnie «Comptoir du saumon & Cie». Forts d’une expérience confirmée dans ces domaines, les deux futures «saumoniers» de la capitale économique comptent, une fois que le projet aura atteint sa vitesse de croisière, fournir en produits de la mer importés tous les grands hôtels et les traiteurs de la ville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *