Casablanca : La RATP remporte l’exploitation du tramway et des BHNS

Casablanca : La RATP remporte l’exploitation  du tramway et des BHNS

En 2022, le réseau global de transport en site propre à Casablanca comportera 76 km de lignes de tramway et 22 km de lignes de BHNS. Les mises en service des futures lignes de tramway seront effectuées selon un calendrier bien défini.

Pour de nombreux Casablancais, la capitale économique est une ville qui n’est blanche que de nom, avec des poubelles qui jonchent les rues, des immeubles en manque de cachet architectural. Mais cela c’était avant. Aujourd’hui, les autorités semblent avoir trouvé la bonne alchimie pour redonner à la ville de Casablanca l’éclat qu’elle mérite avec à la clé une touche de modernité. Les premiers signes de cette mutation se sont annoncés vendredi par la signature du nouveau contrat d’exploitation et de maintenance du réseau de tramway et de bus à haut niveau de service (BHNS) de la ville de Casablanca durant la période 2017-2029, par le directeur général de Casa Transports, Youssef Draiss, et la présidente du directoire de RATP Dev, Laurence Batlle et ce pour un montant de 4.784 milliards de dirhams.

Cette signature fait suite au lancement en juin 2016, par Casa Transports, d’un appel d’offres international à l’issue duquel l’offre finale présentée par RATP Dev a été retenue par le conseil de la ville. Le nouveau contrat, qui comprend la mise en service, l’exploitation et la maintenance de trois nouvelles lignes de tramway et deux lignes de BHNS, est le plus ambitieux projet de transport urbain sur le continent africain.

En 2022, le réseau global de transport en site propre à Casablanca comportera 76 km de lignes de tramway et 22 km de lignes de BHNS. Les mises en service des futures lignes de tramway seront effectuées selon un calendrier bien défini.

La ligne T2 d’Aïn Diab à Sidi Bernoussi (15 km) sera opérationnelle fin 2018, l’extension de la ligne T1 du terminus les Facultés à Lissasfa (2 km) sera opérationnelle fin 2018, la ligne T3, du boulevard Mohammed VI à la gare Casa-Port (14 km), en 2021 et la ligne T4, du Bd Driss Harti à la Mosquée Hassan II (14 km), en 2022.

Les deux lignes de BHNS seront, quant à elles, programmées pour être opérationnelles en 2020 (la L5, de la nouvelle ville Errahma à Hay Hassani sur 10 km et la L6 du Bd Mohammed VI à Lissasfa, en passant par Ain Chok, Sidi Maarouf sur 12 km).

Pour rappel, la ligne T1, qui va de Sidi Moumen à Aïn Diab et aux Facultés, est opérationnelle depuis décembre 2012 et transporte environ 140.000 voyageurs chaque jour. S’exprimant à cette occasion, le président du conseil de la commune de Casablanca, Abdelaziz Omari, a indiqué que le conseil, avec l’appui de l’Etat et de la région de Casablanca-Settat, a initié la réalisation d’un ambitieux programme visant une mobilité durable. Il a rappelé qu’à l’horizon 2022, trois nouvelles lignes de tramway et deux lignes de BHNS seront mises en service. La taille du réseau sera de 110 km, ce qui permettra d’accompagner le développement de la ville de Casablanca et la hisser au niveau des grandes métropoles africaines et régionales, a-t-il ajouté.

Quant à Mme Batlle, elle a assuré qu’en se voyant accorder l’exploitation et la maintenance de l’ensemble des systèmes du réseau en site propre de l’agglomération de Casablanca pour les douze prochaines années, la RATP Dev mettra son savoir-faire au service de tous les Casablancais, de Casa Transports et du Maroc pour accompagner la montée en puissance de Casablanca et participer à son rayonnement à l’échelle africaine mais également mondiale. «Nous continuerons ainsi à nous engager ardemment dans ce grand projet : faire de Casablanca une référence en matière de mobilité urbaine durable», a-t-elle dit.

Ce projet d’envergure aura de quoi dynamiser la ville de Casablanca dont l’ambition est de rivaliser avec ses alter ego.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *