Casablanca : les enjeux du tourisme

Casablanca : les enjeux du tourisme

Fondé en 2004 dans la ville touristique de Rimini, l’une des plus grandes stations balnéaires d’Italie, connue pour son traditionnel salon d’équipement hôtelier, l’assemblée générale de l’Association inter-méditerranéenne n’avait jamais foulé le sol marocain.
La tenue de cet important forum qui réunit des horizons touristiques divers de la France à la Croatie, de Rome à Damas, n’a pourtant  pas capté l’attention des hôteliers, sans doute occupés à préparer la haute saison.
Deux points importants étaient à l’ordre du jour des travaux de cette assemblée générale présidée par le Marocain Ali Ghanem, directeur de développement du CMKD et vice-président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière. Il s’agit de la promotion et de la formation.
La présentation des parcours de la mosaique méditerranéenne, des ruines de Volubilis à Meknès et à Aleppo en Syrie fait désormais l’objet d’un guide. Présenté en trois langues (français, italien et anglais) et sous forme d’un CD, le document constitue une passerelle entre ces différentes villes. L’objectif de l’association n’est-il pas, comme le rappelle M. Ghanem, de favoriser les échanges d’informations entre les pays membres ? Le Maroc fait partie des membres fondateurs aux côtés de la Chambre de commerce de Rimini, de la Croatie, de la ville de Paris, de la Turquie, de Chypre et de la Tunisie.
L’Association suit avec attention la valorisation du patrimoine culturel, tel que le patrimoine des mosaïques, dans la zone euro-méditerranéenne et la promotion d’initiatives conjointes dans le domaine du tourisme culturel, par l’organisation de projets pilotes.
Le  domaine des technologies d’équipement hôtelier et la formation professionnelle sont régulièrement dans l’ordre du jour de cette instance. L’année dernière, six cuisiniers marocains avaient bénéficié d’un cycle de formation.
Pour cette fois-ci, c’est le management hôtelier qui sera à l’honneur. Les hôteliers auront à se partager une vingtaine de places. L’association consacrera prochainement une mission spéciale au Maroc à la rencontre des professionnels du tourisme. La possibilité d’organiser une foire des produits technologiques dans un des pays membres est aussi envisagée. Le Maroc a toutes les chances d’être retenu vu la bonne image qu’il jouit dans l’association. Objectif de ce salon, permettre aux hôteliers méditerranéens de bénéficier de meilleures conditions pour l’équipement de leurs établissements. En un mot, exploiter toutes les possibilités de collaboration dans le domaine des investissements touristiques, des fournitures hôtelières, des technologies et du transfert du savoir-faire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *