Casablanca : Les tramways rentrent en station avant l’heure!

Casablanca :  Les tramways rentrent en station avant l’heure!

Le montage financier achevé pour gagner un an et demi sur les délais de réalisation des lignes T3 et T4

Initialement prévues pour 2021 et 2022, les lignes 4 et 3 du tramway de Casablanca pourraient voir le jour bien avant. Des sources locales affirment que le principal obstacle pour accélérer la réalisation concernait le financement des projets. Cela dit, les mêmes sources promettent d’aplanir tous les obstacles. Autrement, les crédits assurés par les collectivités locales seront prêts et donc débloqués, ce qui est de nature à permettre un gain de temps dans la réalisation des projets. Alors que la métropole s’apprête à inaugurer la ligne 2 dans les prochaines semaines, le démarrage de construction des lignes trois et quatre devrait suivre toute de suite après pour une finalisation probable dès fin 2020 si le processus de financement arrêté par les responsables est mené jusqu’au bout. Concrètement, l’optimisation et l’amélioration des ressources financières sont aujourd’hui érigées comme une priorité par les élus de la région. Une priorité qui se traduit par deux principales actions. La première concerne l’optimisation des dépenses avec une remise à plat des cahiers des charges dans les secteurs budgétivores dans la région principalement les transports ainsi que la collecte des ordures. Le deuxième axe concerne la maximisation de recettes.

Dans ce sens, Casablanca se dirige à se doter d’une nouvelle SDL (société de développement local) chargée de la collecte des recettes au niveau de la région. Baptisée Casa ressources, ladite SDL devra permettre à la ville d’améliorer sensiblement les rentrées d’argent avec comme principale mission d’accélérer le recouvrement des créances. Mais ce n’est pas tout. Pour mettre toutes les chances de leur côté et relever le pari d’une finalisation du projet bien avant les délais initiaux, les responsables comptent également sur l’appui d’instances financières internationales, en l’occurrence la Banque mondiale. Casablanca est, en effet, liée avec la BM par un prêt dont la première partie a été déjà débloquée il y a quelques semaines. Les responsables des deux côtés disent que ce prêt rentre dans le cadre du Programme d’appui à la commune de Casablanca, qui constitue la première opération de prêt à l’échelon infranational réalisée au Maroc depuis deux décennies.

La même source précise que cette action s’inscrit dans la continuité du Plan de développement du Grand Casablanca (PDGC), lancé en 2014 avec l’objectif de stimuler l’attractivité et la compétitivité économique de la ville dans le cadre du programme de régionalisation en cours. Il est notamment question de renforcer les capacités d’investissement de la métropole en améliorant le système de gestion des recettes municipales et en attirant des investissements privés dans les infrastructures et les services par le biais de partenariats public-privé. A noter que le montant total du prêt approuvé en décembre 2017 par la Banque mondiale s’élève à 172 millions d’euros. Reste à savoir si la ville pourra réellement relever le pari de rendre toutes les lignes du tramway opérationnelles avant les délais. Les responsables restent confiants de mener le projet à bout avant la fin du mandat.

Lignes 3 et 4

Le réseau de transport en commun en site propre de Casablanca prévoit une 3ème et une 4ème lignes de tramway d’une longueur chacune de 14 km, comptant 43 stations voyageurs et 8 pôles d’échange multimodaux. La ligne T3 comportera  20 stations et sera mise en service fin 2021. Elle desservira les axes : Bd Abdelkader Essahraoui, Idriss El Allam, Idriss Harti, Mohammed VI, Place de la Victoire, Mohammed Smiha et Gare Casa Port. La ligne T4, quant à elle, comportera 23 stations et sera mise en service en 2022. Elle desservira les axes : Bd Okba Ibnou Nafiaa, Idriss Al Harti, Idriss El Allam, Forces Auxiliaires, boulevard du Nil, Anoual, 10 Mars, Oulad Ziane, Place de la Victoire, Rahal Meskini, Mers Sultan, Rachidi, Moulay Youssef et Mosquée Hassan II. Selon Casa Transports et afin de mutualiser les délais et les ressources, de garantir plus de performance dans la réalisation des projets et d’optimiser les délais des travaux, ces deux lignes seront réalisées simultanément selon un calendrier commun et nécessiteront un budget d’investissement de 8 milliards de dirhams.

Ligne 2 du tramway

La deuxième ligne du tramway de Casablanca desservira, sur une longueur de 22,5 km, 9 arrondissements comptant une population de 1.058.220 personnes et un couloir direct de 450.000 habitants. Elle traversera en une durée d’environ 1 heure 3 minutes l’axe Ain Diab, Hay Hassani, Beauséjour, Anoual, El Fida, Mers Sultan, Hay Mohammadi et Ain Sebaa puis Sidi Bernoussi et pourra transporter jusqu’à 170.000 voyageurs par jour. Dotée de deux points de correspondance avec la ligne T1, à savoir dans les stations Abdelmoumen et Ibn Tachfine, elle comportera au total à sa mise en service fin 2018 : 33 stations voyageurs. Le projet de réalisation de la deuxième ligne du tramway de Casablanca comporte une partie relative à l’extension de la première ligne «T1». Cette dernière s’étale sur une longueur de 1,8 km afin de desservir le quartier Laymoun, Floride et Lissasfa depuis le terminus des Facultés. La mise en service de la ligne 2 devra avoir lieu dès la rentrée.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *